Août 302009
 

Vous vous souvenez sûrment du débat qui a animé (un peu) les médias l’automne dernier à propos du raisin de table qui était bourré de résidus de pesticides ?
Cette étude menée par un labo indépendant était commanditée par le MDRGF (Mouvement pour le Droit et le respect de Générations Futures).
J’ai aucun mal à croire les résultats de cette étude.
Mais apparement, la Fédération Nationale des Produteurs de Raisins de Table (FNPRT) ne l’entend pas de cette oreille, puisqu’elle assigne en justice l’association de défense de l’environnement pour dénigrement du raisin de table et baisse des vente ; et demande une amende de 500 000 €.

Je vous laiss lire ce qu’on trouve ici :
“Pourquoi le MDRGF se retrouve aujourd’hui assigné en justice par la Fédérations Nationale des Produteurs de Raisins de Table (FNPRT)?

Pour avoir voulu inciter les gérants de supermarchés à entamer une réflexion sur le problème de la pollution par les résidus de pesticides de certains fruits et légumes conventionnels, le MDRGF se retrouve accuser de dénigrement par des producteurs de raisins produits de manière intensive. Un scandale que nous entendons dénoncer !
Rappels des faits.

Novembre 08 : L’enquête supermarché.
Le 24 novembre 2008, le MDRGF , association sans but lucratif dont l’objet est la défense de l’environnement, publie les résultats d’une grande enquête ciblant les supermarchés et leur politique en matière de résidus de pesticides. La première étape de cette enquête concerne le raisin de table. 5 ONG (dont le MDRGF pour la France) de 5 pays européens font donc tester par une laboratoire allemand, certifié et indépendant, des raisins de tables vendus dans des magasins appartenant à 16 enseignes différentes. Les résultats montrent que la quasi totalité des échantillons de raisins issus de l’agriculture intensive analysés continnent des résidus de pesticides. Le MDRGF dénonçait cette situation comme inacceptable. Plus de détails sur l’étude sur le site du MDRGF.

Février 09 : les producteurs de raisins de table assignent le MDRGF en justice ! Fin janvier 2009, le MDRGF apprend par des journalistes du sud de la France que la Fédération Nationale des Producteurs de Raisin de Table (FNPRT) vient de tenir une conférence de presse avec son avocat pour annoncer qu’ils ont décidé d’assigner en justice le MDRGF pour avoir, selon eux, dénigré le raisin de table. Après cette annonce médiatique, une assignation datée du 2 février devant le TGI de Paris a été transmise au MDRGF. La partie adverse demande au MDRGF la somme exorbitante de 500 000 Euros, la publication du jugement dans 10 médias nationaux, et la suppression du dossier sur notre site Internet, rien de moins !”

(…)

L’analyse de l’assignation reçue par le MDRGF en février 2009, nous incite à penser qu’il se cache
dernière cette action en justice des intérêts peu avouables

Vous pouvez signer une pétition sur leur site, en appel à soutien :
L’APPEL A SOUTIEN

Parce que la liberté de chacun à pouvoir exprimer une opinion, fondée sur des faits tangibles et reposant sur la bonne foi, est en danger,
Parce que le droit d’informer, sans volonté de nuire ou de dénigrer, est mis en péril, Parce que le droit de dire, quand la situation l’exige, que certaines substances chimiques font peser une menace environnementale et sanitaire sur nous tous, est remis en cause,
Nous, hommes et femmes engagées en faveur du respect de l’environnement et des droits des générations futures, appelons à soutenir l’action d’information sur les résidus de pesticides dans les aliments menée par l’association MDRGF, aujourd’hui victime d’une attaque sans fondement, menaçant la survie même de cette organisation.

Parce que le combat du MDRGF est le nôtre, nous ne pouvons admettre et tolérer que cette action d’intimidation de la FNPRT, mue par la volonté de faire taire cette association, aboutisse, et nous soutenons le MDRGF dans cette affaire.”

J’attend le sourire en coin qu’on vienne un jour condammner les agri bio pour entrave au marché ou un truc du genre…

Août 302009
 

Aller monte le son !!

 

Et chante !

AS – Stevie Wonder.
As around the sun the earth knows she’s revolving
And the rosebuds know to bloom in early May
Just as hate knows love’s the cure
You can rest your mind assure
That I’ll be loving you always

As now can’t reveal the mistery of tomorrow
But in passing will grow older every day
Just as all is born is new
Do you know what I say is true
That I’ll be loving you always

Until the rainbow burns the stars out in the sky
ALWAYS
Until the ocean covers every mountain high
ALWAYS
Until the dolphin flies and parrots live at sea
ALWAYS
Until we dream of life and life becomes a dream

Did you know that true love asks for nothing
Her acceptance is the way we pay
Did you know that life has given love a guarantee
To last through forever and another day

Just as time knew to move on since the beginning
And the seasons know exactly when to change
Just as kindness knows no shame
Know through all your joy and pain
That I’ll be loving you always

As today I know I’m living but tomorrow
Could make me the past but that I mustn’t fear
For I’ll know deep in my mind
The love of me I’ve left behind
Cause I’ll be loving you always

Until the day is night and night becomes the day
ALWAYS
Until the trees and sea just up and fly away
ALWAYS
Until the day that 8x8x8 is 4
ALWAYS
Until the day that is the day that are no more
Did you know you’re loved by somebody?
Until the day the earth starts turning right to left
ALWAYS
Until the earth just for the sun denies itself
I’ll loving you forever
Until dear Mother Nature says her work is through
ALWAYS
Until the day that you are me and I am you
AL~~~~~WA~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~AA~~~
Until the rainbow burns the stars out in the sky
~~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~AA~~~
Until the ocean covers every mountain high
~~~AA~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~YS

We all know sometimes life’s hates and troubles
Can make you wish you were born in another time and space
But you can bet your life times that and twice its double
That God knew exactly where he wanted you to be placed
So make sure when you say you’re in it but not of it
You’re not helping to make this earth a place sometimes called Hell
Change your words into truths and then change that truth into love
And maybe our children’s grandchildren
And their great-great grandchildren will tell

I’ll be loving you
Until the rainbow burns the stars out in the sky
Loving you
Until the ocean covers every mountain high
Loving you
Until the dolphin flies and parrots live at sea
Loving you
Until we dream of life and life becomes a dream
Be loving you
Until the day is night and night becomes the day
Loving you
Until the trees and seas up, up and fly away
Loving you
Until the day that 8x8x8x8 is 4
Loving you
Until the day that is the day that are no more
Loving you
Until the day the earth starts turning right to left
Be loving you
Until the earth just for the sun denies itself
Loving you
Until dear Mother Nature says her work is through
Loving you
Until the day that you are me and I am you
Now ain’t that loving you
Until the rainbow burns the stars out in the sky
Ain’t that loving you
Until the ocean covers every mountain high
And I’ve got to say always
Until the dolphin flies and parrots live at sea
AL~~~~~~~~~WA~~~~~~~~~~~~AYS
Until we dream of life and life becomes a dream
Um AL~~~~~~~~~WA~~~~~~~~~~~~AYS
Until the day is night and night becomes the day
AL~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~WA~~~~~~~~~AYS
Until the trees and sea just up and fly away
AL~~~~~WA~~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Until the day that 8x8x8 is 4
~~~~~~~~AA~~~~~~~~~~~~~~~AA~~~~~~~~~~~~AA
Until the day that is the day that are no more
AA~~~~~~~~~~~~AA~~~~AA~~~~~~~~~~~~~~~~AYS
Until the day the earth starts turning right to left
AL~~~~~~~~WA~~~~~~A~~~~~~~~~~~~AA
Until the earth just for the sun denies itself
~~~~~~AA~~~~~~~~AA~~~~~~AA~~~~~~AYS
Until dear Mother Nature says her work is through
AL~~~~WAYS
Until the day that you are me and I am you

Until the rainbow burns the stars out in the sky
Until the ocean covers every mountain high
Until the dolphin flies and parrots live at sea
Until we dream of life and life becomes a dream
Until the day is night and night becomes the day
Until the trees and sea just up and fly away
Until the day that 8x8x8 is 4
Until the day that is the day that are no more
Until the day the earth starts turning right to left
Until the earth just for the sun denies itself
Until dear Mother Nature says her work is through
Until the day that you are me and I am you

Août 292009
 

Hier, pour la première fois de ma vie, j’ai conduit un tracteur.
Eh, ben, de une je faisais pas trop la maligne.
De deux, je confirme, j’aime pas ça. (et mon poignet non plus).

Non seulement, je suis trop petite pour appuyer su les pédales en étant assise, et les manettes sont super dures à passer (et pourtant, c’est bien un vieux tracteur, usé qui doit être plus souple qu’un neuf).
J’ai testé le Massey mais je préférerais tester ce bon vieux David Brown.

davidBrown-pub
(very private joke, même pas sûr que qui que ce soit qui lise ce blog comprenne)

Août 282009
 

Les petits hirondelles poussent à une vitesse incroyable.
En début début de semaine ils avaient encore du duvet et des moignons, maintenant ce sont de vraies ailes qu’ils possèdent et qu’ils prennent soin de lisser plusieurs fois par jour.

Outre les ailes, ils ont fait de gros progrès.
Depuis aujourd’hui, ils chantent et crient comme des adultes, enfin presque. Même si 90% du temps ça reste des piaillement d’affamés, on les entend bien “s’entraîner” et leurs parents qui leur répondent depuis l’extérieur.
Depuis deux trois jours, l’un d’eux au moins fait des démonstrations de battements d’ailes pour épater la galerie.

Et puis surtout, ils sont devenus gras comme des cochons, les cochons ! On dirait des piafs gras de beurre en hiver. Le nid parait vraiment trop petit maintenant, et y’en a toujours un des trois qui reste sur le bord, faute de place.
La Hulotte, explique qu’à l’âge de 2 semaines (âge atteint par nos héros ce jeudi), les petits d’hirondelles font le maximum de leur poids à force de se faire gaver à rien foutre : 22 grammes, alors qu’une hirondelle accomplie en pèse 17 !!
Ils devraient en théorie perdre du poids en faisant leurs plumes, ce qui demande une forte consommation de calories.

J’ai pas de photo à vous montrer, peut-être lundi, je l’espère si ils n’ont pas profité du WE pour passer au stade supérieur !

Août 252009
 

Aujourd’hui, je me suis lâchée sur les hirondelles et leurs petits (3 donc, ils ont près de 15 jours).
Ils ne ressemblent encore à rien de bien folichon mais c’est pratique parce qu’ils sont pas encore trop méfiants et je peux m’approcher un peu plus du nid qu’avant qu’ils naissent. Et leurs parents ne vont pas les laisser mourir de faim, donc eux aussi viennent malgré ma  présence.

Quelques photos d’abord, pour mieux les voir.

À mon arrivée ce matin. Pas un bruit dans le nid et pourtant tout le monde est là.

Hirondelles1

Et ça piaille et ça piaille. Un vrai vacarme. Aujourd’hui, les oisillons sont déjà plus méfiants qu’hier et se cachent tentent de se cacher si
vraiment je suis trop près ou que je fais trop de bruit près d’eux.

Hirondelles2

Quand le parent arrive avec sa boule d’insectes prémâchés, c’est à celui qui crie le plus fort et qui se montre le mieux. Les parents ne sont pas capables de savoir à qui a été donnée la précédente becquée et la servent au plus repérable.
Je les trouve trop marrants. On dirait des images de dessins animés tex avery ou hannah barbera.

Hirondelles6

Hirondelles7

J’ai eu le loisir d’un moment de calme pour les filmer. C’est dommage depuis qu’ils sont occupés avec les petits, les adultes ne chantent plus (ou alors dans les champs, mais là, c’est impossible pour moi de les enregistrer). Ils ne font que pousser des cris pour -prévenir les petits de leur arrivée, -engueuler les petits, -prévenir d’un danger (moi en l’occurrence, parce que selon le code hirondelle pas née de la dernière pluie, je suis beaucoup trop près du nid).
Dans cette séquence, l’hirondelle s’aperçoit à la fin que je suis là, donc on entend bien son cri d’alerte.

cri parent (fin séquence)

Je vous laisse la séquence suivante complète. On voit les becquée (très fréquentes), des tentative de toilette des petits (faut le savoir ou avoir de très bons yeux). Plus tôt, deux des oisillons se chamaillaient à coups de bec après une becquée qu’aucun des deux n’avait eue. Le 3ème larron quant à lui devait se trouver quand même fort mal servi puisqu’il a changé de place et s’est retrouvé à l’opposé du nid en bousculant les deux autres, mine de rien. Il a réussi son coup. Je me demandais justement si ils avaient la place de bouger là dedans.

séquence longue

Si vous avez bien observé, il se passe un truc bizarre vers la fin de la séquence précédente. Quelque chose que j’ai eu la surprise de voir pour la première fois hier et que j’ai eu la chance de réussir à filmer. Bon, j’accorde que ça se voit pas forcément très bien si on ne sait pas de quoi il s’agit. J’ai isolé la séquence :

recyclage

Alors ? Une petit idée ?

En fait, lorsqu’un petit doit faire sa fiente, la mère la récupère. Elle s’arrange pour prévenir la coup à un moment où elle est là. La fiente est sous forme de grosse boule blanche (comme une boule de gui) qu’elle emporte dans son bec et va jeter dehors.
Le merveilleux journal le plus lu dans les terriers, La Hulotte (j’ai ressorti mes numéros des années 80) nous informe à ce sujet :


Hirondelle(clique pour voir en grand)

C’est vraiment passionnant. j’essaierais de reprendre des photos quand ils seront moins déplumés, mais ça risque de devenir de plus en plus difficile.
Août 222009
 

Édith, veut donc contribuer à l’article et signaler que depuis jeudi 13 août exactement, 4 oisillons ont brisé leur coquille et qu’ils sont affamés. Il s’agit manifestement de la deuxième couvée (voir l’article consacré).
Ils piaillent toute la sainte journée jusqu’à ce que l’un de leur parents viennent leur remplir le bec, ou les rabrouer. La 1ère couvée s’était fait remonter les bretelles pour trop de tapage de façon spectaculaire, ça nous avait bien fait marrer. Il faut dire que les parents prennent  tellement de précaution pour pas se faire trop voir que le bazar incessant des oisillons a quelque chose de paradoxal !

À la ferme de Michel, on a un couple d’hirondelles qui nichent dans le hangar, et des dizaines en l’air au dessus des champs toute la journée. Leur chant est un vrai régal.
Par contre, ces chipies sont impossibles à prendre en photo, dès qu’on est trop proche (c’est à dire à 5m…) elles s”envolent.
J’ai fait ce que j’ai pu, et je vous met en lien sur les photos deux enregistrements de chant.
Hirondelle1

Hirondelle2

Il s’agit de l’hirondelle Hirundo rustica. Les notres en sont à leur deuxième nichée, et manifestement, les oeufs viennent d’éclore.

(Lilou est descendue fissa de sa retraite pour chercher la bête quand elle m’a entendu tester différents chant d’hirondelles)

Août 222009
 

MARRE DU DICTAT DES FAUSSES GROSSES MICHES !
Impossible de trouver un modèle SIMPLE de soutien-gorge.

J’ai écumé le net, les boutiques dédiées, les grandes surfaces, les centres commerciaux…
J’ai fait un rapide calcul : 90% des modèles vendus sont ampliformes, au minimum rembourrés sur tout le bonnet.
Chez une marque de lingerie populaire qui possède ses propres boutiques, c’est clair il faut avoir déjà un bonnet D pour pouvoir trouver quelque chose qui ne soit pas push-up (d’ailleurs c’est aussi dégueulasse, les filles qui font bonnet D et supérieur, n’ont pas le choix non plus, c’est pas possible de trouver du push-up dans leur cas. Et si elles voulaient avoir des  seins plus gros ? Hein ???).

J’ai même cherché dans les modèles pour jeunes filles en fleur (genre, mon premier soutif), ILS SONT REMBOURRÉS !! P’tain mais si j’avais une fille de 12 ans, je voudrais sûrement pas la voir porter ça ! Déjà CA FAIT MAL AUX SEINS, c’te connerie de compresseur.

En plus, perso, j’ai pas besoin de ça, je suis très satisfaite des miens, pas besoin d’en rajouter. (je dirais même qu’en ce moment, et NON JE SUIS PAS ENCEINTE, pour cause d’hormones je suis débordée et ne sais plus quoi en faire, mais passons). Bref je suis fière de mes seins et je compte pas en changer pour une taille supérieure. Surtout que merde, ça fait mal (je sais je l’ai déjà dit mais c’est vraiment contraignant).

Alors, quand en plus, il s’agit d’en trouver en coton (c’est mieux quand on sue dans la poussière des champs toute la journée -pour tout avouer, je veux des soutif de fermière en un mot comme en cent-), et à ma taille, en fait, c’est plus du tout possible.

Si en plus ils pouvaient être un brin jolis ???

NON AU PUSH-UP BRA !! VIVE LES VRAIS SEINS  !!

Août 162009
 

En tchèque, pour dire qu’on se fait suer comme un rat mort pendant l’été (drôle d’idée ça d’ailleurs), on dit que c’est la saison des comcombres – okurková sezóna-. Qu’il n’y a rien de mieux à faire que de ramasser des concombres.

J’voudrais bien vous y voir, tiens, ramasser des concombres. ça a rien d’une partie de plaisir hein, ça s’accroche, ça pique, ça gratte, c’est plein d’araignées, et on meurt de chaud sous les serres (c’est une plante tropicale).

À propos, ce soir, j’inaugure la soupe de concombre -okurková polévka- :
-1 concombre,
-2 tomates,
-1 branche de céleri,
-3 ou 4 brins de menthe,
-1 gousse d’ail,
-1/4 L de lait,
-sel, poivre.
(tout ça du jardin sauf l’ail)
Mixer cru et servir glacé.

Août 062009
 

Je cherchais il y a quelques jours une recette de gâteaux à base de courgette, dans lesquels celles-ci constituent la base au même titre que la farine par exemple, et non pas le goût comme dans une tarte à la courgettes, voyez ?
Bref, j’ai testé la recette trouvée chez Mirovinben, très chocolat, sans beurre et c’est une réussite.
Un très bon gâteau, moelleux et fondant à souhait, avec une texture de brownie (une cuisson que je n’arrive jamais à réussir).
Et diététique avec ça ! Quoi, Y’a quand même 200g de chocolat ? Ouais mais, sans beurre !!

(la recette est dans le lien)

De quoi écouler un certain nombre de notre surproduction. Il faudra essayer des recettes salées et d’autre recettes sucrées sur cette base.
Je vous tiens au courant, si j’ai le courage de tester.

%d blogueurs aiment cette page :