Déc 102010
 

Aujourd’hui (enfin hier si vous avez le flux rss, vu que je diffère, et carrément avant-hier si vous vous fiez à l’alerte mail qui se fait la nuit suivant la publication, bref, cette semaine hors donc…), le facteur est venu exprès pour nous vendre un calendrier. Bon on a un facteur exceptionnel, qui est trop chouxe, il prend le courrier, même les colis qu’on veut envoyer, il nous cherche partout dans la ferme quand il a un truc important à remettre (ça lui fait parfois perdre beaucoup de temps) ; et il nous avait précédemment demandé si ça nous intéressait le calendrier des postes pour pas nous déranger le cas échéant.

“Ah, ces photos kischoss”

“Oui mais c’est pratique, y’a le plan de la ville”

“Ouaip, c’est vrai”.

Et ben, cette année, y’a des calendrier qui font tableau véléda. C’est encore plus pratique que le plan de la ville, y’a les six premier mois sur une face (hîîîîîî c’est tout joli y’a plein de p’tites fleurs !!) qui entourent une surface ‘tableau’ ; et la même chose de l’autre côté. Malin non ?

Bon, Fred prend tous les calendriers dès que quelqu’un se présente pour en vendre, et moi le sachant, je prie tous les ans pour que  les boueux et les pompiers nous oublient. Mais la poste, ça je veux bien.

“Et tu donnes combien ?”

“Bah, chai jamais”

“Ouais on a toujours l’impression qu’ils viennent nous raquetter”

“Attend le notre, on donne 5€, on avait l’impression de l’écorcher quoi !”

“Rha p’tain, pourtant, ils sont payés hein, et puis nous on en a pas d’étrennes. C’est tout juste si on est payé correctement alors”

C’est clair, je sais jamais quelle (rhâ p’tain, correcteur orthographique ? houhou ??? ‘quelle’ ou ‘quel’, et merci de laisser mes autres fautes au chaud) politique économique appliquer pour ça. Y’a pas un truc de bienséance qui dit ce qu’il convient de faire ? Catherine à mon secours !

Bref, en plus, ça t’arrive toujours sans que t’ai pu y réfléchir avant, du coup c’est tout dans la précipitation. J’ai vidé mon porte monnaie vite fait, pensant donner 10€, je n’y ai trouvé que 7€50 (mais où est le reste d’ailleurs, bordel ?), et j’étais toute confuse jusqu’à ce que je me souvienne que ça faisait quand même 50 FF.

Mais, voilà ce que j’ai appris aujourd’hui. Quand j’ai vu le facteur arriver, vu qu’il avait une voiture banalisé (et bleu police en plus, quelle faute de goût), je me suis foutue à moitié de sa gueule, sur l’air de ahah, la neige t’a mis ta voiture dans le fossé (ce qui expliquait pourquoi on avait pas eu de courrier la veille, soit-dit en passant, je suis forte en observation/déduction). Et ben non en fait, il est en CONGÉ ! Il doit prendre des congés pour vendre son calendrier ! Il m’a expliqué qu’il y avait une légère tolérance pour en passer quelqu’uns pendant la tournée, mais à part ça, c’est sur le temps libre.

Du coup, vu que c’est sur le temps libre et en utilisant son propre véhicule, je me demande si c’est bien rentable cette affaire. J’imagine qu’en plus, ils doivent payer les calendriers.

(je finis cet article et je me rends compte qu’on y apprend pas beaucoup de choses quand même. Mais, 1 révélation c’est quand même pas tout les jours que ça arrive)

Déc 092010
 

Hier soir, elle rentre tranquille chez elle, d’un bled du Val de Marne à un autre bled du Val de Marne (9-4, île de France, France, 15 bornes de Paris, France) à genre, 19:30, quand tout le monde était déjà complètement bloqué sur toutes les routes menant et partant de Paris à cause de la neige.

Toute guillerette, elle m’annonce qu’elle est bien rentrée, que mari et enfants sont eux, bloqués depuis 13:30 quelque part entre l’Essonne et le Val de Marne (le but de cette expédition familiale étant le Père Noël du travail, qu’ils n’ont jamais atteint, comme à n’en pas douter ce dernier, sinon, y’a pas d’justice).

J’la connais c’te lascar, je sais bien qu’elle se la pète dès qu’il y a de la neige, et qu’elle a même pas peur, free-ride la frangine, même pas de pneu neige.

Et aujourd’hui, qu’est ce qu’elle a rien trouvé que de mieux à faire (remettez les mots dans l’ordre si ça vous plaît pas) ? Malgré l’absolue interdiction par les pouvoirs publics de prendre la voiture sauf en cas d’absolue nécessité ce matin ? Ben, tranquille (enfin, j’espère, mais on en peut rien présumer avec cette kamikaze), elle charge les mômes dans la caisse et roule ma poule, qui à l’école, qui à la maternelle et qui à Ik*a. Ik*a bordel, le jour où c’est tellement l’apocalypse sur les routes qu’on interdit les gens de rouler !

“J’suis arrivée à 10:15, y’avait personne”.

(En plus, je l’imagine trop, mais trop, tranquille, après avoir tout enquillé à la perfection, se garer trop mais trop satisfaite d’elle-même. Je l’entends même chanter pom pom pom….) (Faut savoir le challenge exact quand même : elle n’avait même pas besoin d’y aller, elle y est allée pour moi… Je crois quand même que si il n’y avait pas eu toute cette neige, ça l’aurait fait un peu chier).

Frichi, la meuf, quand elle arrive la place est LIBRE… LIBRE !!! FREE!!! SEULE (A-LONE !) à Ik*a 2 semaines avant Noël. Nan mais, je sais pas si vous imaginez ce truc énorme. Un peu comme quand dans les western, le héros se retrouve seul face au méchant dans les rues désertées et sous le vent de la pampa. Ben Frichi, elle était seul sous la neige face au géant bleu et jaune, et elle a gagné !

Wouhou ! Ca c’est la cerise sur le gâteau : elle a trouvé tout les trucs de sa liste (et même plus mais bon ça s’est une autre histoire) y compris les trucs qui ne se faisaient plus et ceux qui étaient en rupture de stock.

Partie de chez elle à 8:00, retour à 13:00, une trentaine de km en tout, maison / école / école / supermarché / magasin / maison, le lendemain du  pire jour de l’année alors qu’au même moment y’avait des gonzes qui n’était toujours pas arrivés chez eux après être parti la veille à 17:00 du boulot… La tueuse.

*Ouais vous savez, la mère des deux loustics ?

%d blogueurs aiment cette page :