Jan 302008
 

Comme le dit si bien Cindy, on a participé au swap ZZZ de Marine, et maintenant que c’est fini et qu’on va pouvoir passer à autre chose (comme par exemple finir mes cadeaux de Noël (oui bon ça va hein…).
Mais quanf même, je suis troooop pressée de recevoir mon colis et surtout que ma ZZZ reçoive le sien !!!
Alors je n’y tiens plus, tant pis, je mets quand même ici le collage que j’ai fait pour la p’tite carte.

ZZZ-Claire

(ça faisait longtemps que je n’en avais pas fait et j’en ai fait 3-4 hier avec grand plaisir)

Jan 232008
 

(choix non exhaustif)
Profitant du beau temps et pour faire suite cet article de DdC mais surtout au débat des com’ par rapport aux maisons à colombages, je suis allée faire mon petit reportage photo sur les maisons à colombages d’Orléans.
Il faut savoir que la ville a obligé la réfection des façades dans le centre ancien depuis 4 ans et qu’on a donc la chance de voir ressortir les colombages qui étaient cachés sous le crépi.
Ici, on trouve pas mal de remplissage en brique.
En ce qui concerne les façades rénovées, j’ai choisi celles qui me plaisaient le plus.

DSCF2407

maison2

DSCF2409

DSCF2408Remarquez le linteau. Je me lasse pas de le regarder au point de faire parfois un détour pour passer exprès devant. Ca fait rêver non ?

DSCF2410

maison1

DSCF2415
DSCF2426
DSCF2427
DSCF2429

DSCF2430

 Juste derrière cellle-là il y en a une superbe, dont le remplissage ‘brique’ dessine des motifs. Malheureusement, il y a de moches travaux devant et surtout c’est face au soleil, donc impossible à photographier.
On voit clairement que les maison à colombages ont en générales très étroites. À Orléans, elles sont toutes situées dans le centre ancien et surtout dans la partie populaire de ce centre. Quartier cerné par la Loire au sud et la rue de Jeanne d’Arc au nord, grosso moddo.
On voit très bien la progression en cheminant dans ce quartier. Dans la partie limitée par la (mythique) rue de Bourgogne encore considérée comme mal-famée il y a quelques années (on est arrivé il y a 6 ans à Orléans et dans ce quartier et on rencontrait encore des gens nous exhortant à nous méfier) ; les maisons sont étroites et à colombages. Puis en progressant vers la rue Jeanne d’Arc, on trouve des maisons en brique et enfin, “le must”, les grosses maisons bourgeoises en pierre de taille.
En bonus parce que cette maison est très belle et quand même un tout petit peu à colombages

librairie
%d blogueurs aiment cette page :