Sep 202012
 

Le voilà fier comme Artaban notre biquet mourant, (presque) complètement retapé au bout de bientôt 6 mois…

Il vit enfin de nouveaux avec le reste du troupeau. Après quelques essais infructueux de remise au troupeau de Fuji (les 4 autres, mais surtout le placide Firmin essayaient de le tuer…)  j’ai eu l’idée de faire l’inverse : remettre le troupeau à Fuji. J’ai fait une clôture électrique dans la clôture pour et y ai mis le premier qui se présentait, en l’occurrence Firmin, bien fait tiens, avec Fuji. Firmin, seul, faisait bien moins le malin et ne cherchait plus à bousculer Fufu. Je pensais les intégrer petit à petit en finissant par Ziggy, mais ça n’a pas été nécessaire. En moins d’une semaine, c’était réglé, j’ai enlevé l’électricité de cette clôture intérieure qui ne reste plus que dissuasive pour Ziggy qui a peur des fils,et laisse un coin protégé pour les biquets qui passent, eux, allègrement au travers pour se mettre à l’abri si Ziggy fait le pénible.

On peut donc les voir à nouveau réunis, comme sur cette scène bucolique :

Il y en a des scènes adorable où tous, y compris le plus gros, sont couchés par terre au soleil, mais ils n’étaient pas d’humeur à s’étaler aujourd’hui, dommage.

Fuji boitait à cause probablement d’un problème musculaire au niveau de la hanche ou parce qu’il se l’était déboitée durant ses péripéties diverses et variées. Il nous semble qu’il est maintenant remis d’aplomb. C’est encore difficile d’en être sûr parce qu’il ne pose toujours pas correctement le sabot, mais on voit qu’il est droit au niveau des hanches ce qui n’était pas le cas avant.

sur cette photo, on voit bien son trou d’balle que ces hanches sont alignées

Enfin, nous ne sommes cependant pas tout à fait au bout de nos peines : consécutivement à son problème de patte et de hanche donc, Fred a fait une attelle pour qu’il réapprenne à poser le sabot correctement. 10 jours d’attelle et c’était réglé, mais un problème résolu appelant un problème à résoudre, l’attelle l’a méchamment blessé. Nous étions fin juin… Ce n’est toujours pas cicatrisé, en partie parce que Fuji se lèche constamment la patte. On a fini par trouver comment lui faire une collerette pour le protéger sans toucher la plaie, avec un pot souple pour faire l’enduit :

Fuji, qui s’est échappé de l’enclos pensant que j’avais des carottes, vous présente son orthèse.

On espère que ce soit définitivement résolu avant l’hiver. Déjà, là avec l’herbe humide, c’est quand même pas génial. Si quelqu’un a d’autres idées, qu’il ne se gêne pas !

Et pour finir en beauté, le plus bel âne du canton (c’est le maréchal qui l’a dit : “premier prix, et loin devant encore, au comice, c’est sûr”) :

<3 <3 <3

%d blogueurs aiment cette page :