Jan 062008
 

Assez édifiant. (enfin pris au second degré, c’est très drôle)

Il va sans dire que je ne me reconnais absolument pas là dedans.
C’est un vrai truc qui est diffusé dans les borchures d’association de proprio. Ca craint du boudin comme on dit chez nous. Je retranscris comme tel.
Je laisse à qui veut la liberté de s’amuser à faire une explication de texte.

 
Propriétaire, qui es-tu ?
dans la terre de tes ancêtres
Léguée, fondée, acquise ou découverte,
Il s’enracine en son tertre
De ses biens, reçus, acquis,
Rénovés, transformés, ébloui
un havre de paix, il bâtit
Sur sa terre, il se ressource,
Ses ressources, il y puise
Des autres respectueux, modéré, il agit
De sa gestion, son bien fructifie
De sa sécurité, sa force s’épanouit
De sa sérénité, un paisible équilibre vit
Il y fonde intégraion et transmission
Il y développe insertion et cohésion
Il apprécie valeurs et fruits de sa détention
Ancré solide en ses immeubles
Il sait que l’oeil public le surveille
Honnête et sérieux, il se reveille
De sa détntion assuré, rassuré
Énergique, habile, il se découvre
Entreprend et vers d’autres se tourne
De la cité qu’il habite, la vie publique il anime
Mais quand la taxe menace, il tonne
Et le désordre guette la ville
Responsable, il se veut
De l’emploi en ce lieu il nous donne
Pour la nature il se passionne
Libre d’agir, de construire
Libre de donner, de transmettre,
Son libre choix, il revendique
Pour que d’autres à leur tour
Propriétaires se découvrent
Et de tant de fruits s’extasient
Je te salue, homme de salue.

J’aimerais bien savoir qui a été payé pour écrire une connerie pareille.

  7 Responses to “Hymne du propriétaire”

  1. y a rien sur le voisin du proprietaire ?

  2. man dieu man dieu… tu vois finalement t’as pas trop à te plaindre de travailler pour le syndic, imagine qu’il y en a qui doivent *pondre des trucs pareils*, c’est encore pire non ? ^^

  3. euh certes. y’a toujours pire comme on dit

    mais mon intégrité légendaire m’empecherait de toute façon de me lancer là d’dans i!!

  4. Ahhh que c’est beau ! Surtout les “fruits de la détention” ! On peut faire des confitures avec ?

  5. moi j’ai bien aimé le sarkoziste ‘quand la taxe menace il tonne’

  6. Hu hu Naya je sais pas si ce serait comestible ^^

  7. Je sais pas si c’est mangeable, on doit avoir le casier judiciaire chargé après ça. Un peu difficile à digérer je pense.
    “Quand la taxe menace, il tonne” est-ce que ça veut dire qu’il se barre avec la caisse dans un hotel de luxe ? (bon j’ai honte, je vais me coucher) 😉

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :