Déc 292008
 

Cher Frangin,

je t’écris aujourd’hui de Prague, enfin ! Diras-tu , mais sache que je n’en pense pas moins à toi (à ceci près que j’ai oublié de poster mes cartes postales aujourd’hui), preuve en est que dès le premier jour, j’t’ai trouvé une petite bricole qui semblait faite exprès pour toi (et non, malheureusement, ce n’est pas une casquette Bernard Pivo).

Aujourd’hui, il fait encore plus froid et il ne neige toujours pas.
Dnes, není sníh, ale to je velmi studená.

Il y a gavé de français dans tous les coins et ça m’agace, grrrrrr….
To je mnoho francouzské, grrrrrr…

Et bon, je suis toujours malade, encore plus même. J’ai trouvé des médicaments à la pharmacie, c’est déjà ça.
Tak, jsem stále nemocná, ale jsem zjistila lékárna.

Alors comme prévu, aujourd’hui on est retourné au château pour finir notre visite. Tu le croiras ou pas mais il y avait encore plus de monde qu’hier ! J’ai du mal à réaliser qu’il puisse y avoir moins de monde en juillet. Je radote, mais on a vraiment eu de la chance à cette époque.
On a visité la tour poudrière où sont exposés tous les uniformes de la garde du château. En fait à propos de garde, quand on est arrivé au château, il y avait une cérémonie et donc, des centaines de gens amassés là à la regarder. On s’est dit ‘bingo, c’est le moment d’aller visiter la cathédrale, y’aura moins de monde’. Tu parles
Karlův ! Donc bref on a laissé tomber pour la tour poudrière, et malgré tout c’était quand même intéressant. Et par ce froid, c’est rassurant de savoir que ces pauvres gars ont des uniformes en laine qui gratte, je t’assure.

En sortant de là, on a quand même craqué et on s’est foutu dans la file pour la cathédrale St Guy, Katedrála svatého Víta. Bien nous en a pris parce que finalement, on a avancé assez vite et ça valait la coup d’oeil !
C’est cathédrale est immense, la plus grande de Tchéquie. Entre autres spécialités, elle possède la plus grande cloche tchèque, sa construction a duré
près de 6 siècles de 1344 à 1929, et elle possède une quantité de trésors.
Commençons par ce qui est le plus impressionnant en terme de dorures, mais qui est le plus moche d’après moi, les tombes de
St Venceslas, Svatý Václav et de Jean Népomucène, Sv.  Jan Nepomucký (tu trouveras pour ce dernier des photos meilleures que les miennes sur le lien) :

Chambre funéraire de St Venceslas

 Comme dans le château, les portes et les plafonds sont assez impressionnants :



Mais ce qui nous a le plus plu, ce sont incontestablement les vitraux, en grand nombre et tous magnifiques. Ils n’ont pas été exécutés par le même artiste, et ça leur rajoute vraiment de la valeur.

Grâce au magnifique soleil qui nous inonde (à défaut de neige…) j’ai pu prendre de chouette photos :

La plupart des vitraux ont été créés au XXème siècle, ce qui explique qu’ils me plaisent tant. Entre autre celui de Mucha (d’après moi, le plus beau) :


Mais ce qui m’a surprise, c’est que l’orge, gigantesque évidemment, était placé dans une nef et non pas au fond de la cathédrale comme c’est l’habitude chez nous. En fait, maintenant que j’y pense, l’orgue de la chapelle du palais royale est également dans une nef.


Après on a encore vu une expo de peinture puis on est enfin sorti du château pour aller grailler, avec succès cette fois !

On avait projeté de visité Notre Dame de Lorette après déjeuner, malheureusement, c’est fermé le lundi, alors ça sera pour demain. On a donc fini notre journée au monastère de  Strahov, Strahovský klášter.
Le monastère de Strahov fut fondé au début du 12ème siècle par Vladislav II qui l’offrit à l’ordre des prémontrés. Son allure actuelle héritée du baroque de la seconde moitié du 17ème siècle recèle en effet l’un des ensembles architecturaux romans les plus anciens  d’Europe. 

La dominante du complexe est l’église abbatiale de l’Assomption de la Vierge. D’abord basilique romane puis adaptée à l’époque gothique et de nouveau sous la Renaissance, elle fut reconstruite dans les années 1743-1752 par A. Lurago pour revêtir son visage actuel baroque. L’église abrite la dépouille de saint Norbert, fondateur de l’ordre des prémontrés. Le monastère a conservé jusqu’à nos jours sa riche bibliothèque qui regorge de merveilleux manuscrits enluminés, cartes, globes et gravures du Moyen Âge.
La pinacothèque de Strahov expose l’une des plus importantes collections conventuelles de peintures médiévales d’Europe centrale.
Depuis 1953, le bâtiment héberge le Musée de la littérature tchèque consacré à l’histoire de la littérature nationale


Cette “bibliothèque” (mais plus que ça en fait) fait diablement penser au Klementinum qu’on avait visité ensemble, en plus petit toutefois (et pas de la même époque tient à signaler Fred) :

1ère bibliothèque

2ème bibliothèque

Bon à part ça, ça casse pas des briques ce monastère, même si c’est joli d’extérieur et que ça semble vraiment un havre de paix à côté de la grosse route plein de pavés, de trams et de voitures qui le longe. (ÉDITH est pas d’accord et elle le dit ! : on y est retourné à plusieurs reprises depuis cet article et je me contredis, mais c’est en vérité un chouette endroit, et il y a des expos temporaires fort passionnantes. Et les bibliothèques valent vraiment le coup d’oeil).
J’ai tout de même pris cette photo :
Après ça, un dernier tour sur la colline de Petrin, Petřín. Je te laisse regarder les liens (celui-ci et celui-ci en particulier pour les photos) qui seront plus parlants que toutes les photos que je pourrais faire en ce moment. Pas de verdure et pas de neige, le parc y perd beaucoup, alors qu’il est réputé comme le plus beau de Prague avec ces nombreux jardins.

Enfin, on s’est fait un plan supermaket Billa pour choper de la Slivovice avec laquelle on a décidé de se faire des grogs pour me soigner. On verra ce que ça donne déjà demain.

Je t’embrasse, à bientôt.

PS : on se gave tous les matins de viennoiseries au pavot…

  2 Responses to “Prague jour 3 – Praha dnes 3”

  1.  un vitrail Mucha !!! samerlipopette …

  2. Mmmmh, des pâtisseries au pavot… c’est parmi mes préférées.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :