Jan 232008
 

(choix non exhaustif)
Profitant du beau temps et pour faire suite cet article de DdC mais surtout au débat des com’ par rapport aux maisons à colombages, je suis allée faire mon petit reportage photo sur les maisons à colombages d’Orléans.
Il faut savoir que la ville a obligé la réfection des façades dans le centre ancien depuis 4 ans et qu’on a donc la chance de voir ressortir les colombages qui étaient cachés sous le crépi.
Ici, on trouve pas mal de remplissage en brique.
En ce qui concerne les façades rénovées, j’ai choisi celles qui me plaisaient le plus.

DSCF2407

maison2

DSCF2409

DSCF2408Remarquez le linteau. Je me lasse pas de le regarder au point de faire parfois un détour pour passer exprès devant. Ca fait rêver non ?

DSCF2410

maison1

DSCF2415
DSCF2426
DSCF2427
DSCF2429

DSCF2430

 Juste derrière cellle-là il y en a une superbe, dont le remplissage ‘brique’ dessine des motifs. Malheureusement, il y a de moches travaux devant et surtout c’est face au soleil, donc impossible à photographier.
On voit clairement que les maison à colombages ont en générales très étroites. À Orléans, elles sont toutes situées dans le centre ancien et surtout dans la partie populaire de ce centre. Quartier cerné par la Loire au sud et la rue de Jeanne d’Arc au nord, grosso moddo.
On voit très bien la progression en cheminant dans ce quartier. Dans la partie limitée par la (mythique) rue de Bourgogne encore considérée comme mal-famée il y a quelques années (on est arrivé il y a 6 ans à Orléans et dans ce quartier et on rencontrait encore des gens nous exhortant à nous méfier) ; les maisons sont étroites et à colombages. Puis en progressant vers la rue Jeanne d’Arc, on trouve des maisons en brique et enfin, “le must”, les grosses maisons bourgeoises en pierre de taille.
En bonus parce que cette maison est très belle et quand même un tout petit peu à colombages

librairie

  18 Responses to “Les maisons à colombages d’Orléans”

  1. Intéressant ! Je me souviens de certaines… mais y a rien à faire, ce sont les pierres que je préfère 😀 (pas le calcaire, plutôt les pierres grises de Gaume – du grès ?)
    ps : c’est “non exhaustif” que tu voulais dire, non ?

  2. ah bah moi je préfère nettement les colombages.
    et
    euh, oui oui je sais pas où est passé le non je le remets de ce pas

  3. Note qu’à partir du moment où tu fais un *choix*, c’est d’office *non exhaustif*, donc ça fait un pléonasme – c’est pas que je sois d’humeur chiante, mais faut que je me mette dans l’état esprit ad hoc avant d’entamer la correction nayatesque :-))
    Ce que j’aime bien dans les petites maisons gaumaises, c’est l’épaisseur des murs… on dirait qu’on vit dans un château-fort 🙂

  4. certes. Mais note qu’il y a un terme qui parle des photos dans leur totalité et l’autre uniquement des photos de maisons rénovées, pour lesquelles j’ai fait un choix délibéré, si tu vas par là. :-p
    (j’espère que tu trouveras pas plus de faute que moi huhu)

    je vois globalement à quoi ressemble ces murs en pierre de gaumes Un peu genre comme la creperie de guérande ? c’est vrai que l’épaisseur des mur est agréable, plus que celle des murs colombage. Mais tu obtiens la même chose avec les murs anarchiques comme on a chez nous, avec pierres grossières et joint torchis/chaux

  5. Ah mais je me rappelle de celle en courbe avec les vitraux mosaïque, comment je la kiffe.
    En plus la rue est méta-tranquille, c’est le pied.

  6. Bravo pour ce reportage photos très bien “achalandé”. Ta préférée est aussi la mienne, ex aequo avec celle de la rue de la Charpenterie. La maison dite « de la Prévôté », au 261 rue de Bourgogne, n’a pas volé son classement aux monuments historiques, elle est vraiment très belle. Heureusement que les éclats d’obus qui ont massacrés la petite sculpture près de la porte n’ont pas atteint les merveilleux petits personnages et animaux de chaque côté des fenêtres à meneaux. Et quel joli nom pour la librairie “Au coeur du Monde” !
    J’ai trouvé quelquechose d’intéressant à propos de cette maison, un élément de sa façade ne serait pas d’origine, mais comme qui dirait une pièce rapportée…
    http://www.gazettedorleans.fr/spip.php?article82
    Un seul bémol : les rénovations quelque fois ça fait plus vrai que nature, un peu comme pour les restaurations de Viollet-le-Duc.

  7. Je me rappelle d\\\’une super maison dans ta rue qui m\\\’avait servi de base à une nouvelle pour un concours.
    Quant aux corrections, c\\\’est DDC qui aura plein de fautes à corriger, mais c\\\’est pas la peine d\\\’aiguiser tes griffes trop fort. Des fois je cause pas du tout correct et c\\\’est rien que parce que ça me fait envie

  8. tu connais bien Orléans on dirait 😉 tu vois peut être alors celle que je n’ai pas pu prendre en photo à l’angle de la rue de la poterne et de la rue guillaume ?
    Où as tu trouvé les infos historiques sur ces maisons ?
    Et oui je suis bien d’accord les rénovation parfois ça fait vraiment surfait.

    Par contre, je vois pas trop ce que sont les restauration de Viollet le Duc (je croyais d’ailleurs que c’était un lieu, je sais maintenant que c’etait un architecte http://fra.archinform.net/arch/2677.htm) tu as des images à proposer ?

  9. (comm précédent adressé à Kinka)
    huhu, Naya, c’est bien le causage pas correct ça fait toujours passer d’autres idées.
    C’est quelle maison qui t’as inspirée ? J’en vois quelqu’unes dans ma rue qui me font plein d’histoire dans la tête. (que je serais incapable d’écrire par contre). Ah tiens je pourrais par contre t’envoyer une photo

  10. C\\\’est la maison de la coquille. En plus on a pas osé, mais on aurait pu se faufiler à l\\\’intérieur, le jour où on a pris la photo.

  11. elle est en refection actuellement. Il est encore plus impossible de renter dedans. Elle a été rachetée je crois et dois ‘servir’ maintenant. C’est tout ce dont je me rappelle d’avoir lu à ce sujet dans le Orléans mag (oué j’ai du mal mais c l’âge et bon, mieux vaut avoir des souvenirs exact sur les gens et pas sur les choses hein… Voilà comme ça j’ai fais toutes les blagues que ddc pourrait faire sur mes super souvenirs…)

  12. ah oui et je précise pour pour les autres, que la maison de la coquille n’est pas dans ma rue, mais sur les quai (grosso moddo)

  13. Cela va sans doute t’étonner, mais je pense n’avoir jamais mis les pieds à Orléans !
    A la rigueur il se peut que je l’ai traversée en voiture, mais sans plus…
    Pour mon commentaire, j’ai simplement regardé tes photos en affichant la taille maximum, ce qui m’a permis de voir des détails révélateurs. Ensuite j’ai fait une recherche sur gougeul avec “261 rue de Bourgogne” (ne pas oublier les guillemets). En cliquant sur “En cache” pour afficher un résultat, on obtient les informations recherchées (en l’occurence 261 rue de Bourgogne) qui s’affichent avec un surlignage de couleur, c’est commode.
    Avec du temps et de la patience, on trouve beaucoup d’informations passionnantes en consultant les divers résultats de la recherche.
    Pour visualiser les rues on peut utiliser Pages Jaunes et faire afficher le plan ou la vue aérienne, la définition étant le plus souvent bien meilleure que dans gougeul eurf.
    Voila comment je pratique l’art et la manière de farfouiller sur la toile pour épater la galerie 😉

  14. et bien c’est réussi !! bravo. mais comment tu savais que la librairie était rue de bourgogne ?

  15. Pour en savoir plus sur l’œuvre controversée de Viollet-le-Duc, voir  http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Viollet-le-Duc
    en particulier le paragraphe “Doctrine”.
    Pour approfondir, suivre les liens externes indiqués par Wikipedia en bas de page.
    Bonne lecture et à bientôt 🙂

  16. Facile : sur la photo on voit le nom de la librairie et en plus le numéro de la rue ! Jai fait une recherche avec Librairie à Orléans dans Pages Jaunes.

  17. ah oui les pages jaunes… suis-je bete

  18. Mouahahaha la meuf elle savait pas que Viollet le Duc c’était un architecte hé, la hoooonte

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :