Juin 112008
 

Je me remets au sport doucement, sauf hier, ou j’ai atteint des sommets (enfin du genre de ceux que j’atteignais déjà il y a quelques années, vraiment pas longtemps mais bon j’y suis allée d’un coup là).
Bref, il faut que j’aille à la piscine pour me rééduquer le bras, et ça tombe bien parce que  

1/normalement j’aime ça
2/j’ai acheté en septembre dernier 200 entrées (j’ai profité de ce qu’il me restait de l’argent à l’époque, avant d’aborder les vaches un peu trop minces), dont je n’ai pour l’instant utilisé à peine 5% (et encore, Tom m’a aidé) pour diverses raisons (mais si, très valables) dont la principale est que je déteste la piscine qui est à coté de chez moi (elle est glauque, les surveillants sont cons voire dangereux, il n’y a pas de ligne sauf pour le club qui nage en même temps que le public, bref la pire piscine la pire que j’ai jamais vu et je m’y connais)

Bon, je me préparais psychologiquement (et tranquillement) à y retourner quand même parce que quand faut y’aller faut y’aller, quand j’ai appris qu’elle était fermée pour travaux jusqu’en décembre.
C’est pas du luxe, mais si ils appellent travaux de rénovation ce qu’ils ont appelé travaux de rénovations dans l’autre piscine, ça va pas aller loin.
Me voilà donc contrainte et forcée d’aller à l’autre piscine, située à la Source à 10 km. Hors de question d’y aller en tram ou bus, ça me fait une séance de natation à 2 fois son prix, non merci.
Mais bon, je crains un peu d’y aller à vélo, les vibrations me faisant un peu peur pour mon bras.

Et puis, finalement, j’ai vu que cette piscine avait des horaires un peu plus convenables, c’est à dire des pendant lesquels on pouvait supposer qu’il n’y aurait pas trop de monde. De plus c’est un bassin de 50m, alors ça dilue sacrément la foule. Hier j’y suis donc allée, à vélo. J’ai bien fait franchement, ça m’a fait du bien de nager, je sens que ça m’a fait du bien au bras, j’ai pas trop perdu, donc mon ego s’en trouve satisfait, la foule était gérable et disciplinée…

Par contre, 20 km de vélo et 1,7 km de natation dans la matinée pour quelqu’un qui se transforme en chat, c’est raide. À posteriori j’en ai chié. Et encore maintenant. Presque du biathlon quand même.

Déjà, impossible de faire un sieste hier après midi, j’étais trop énervée. Et, comme je le sentais venir, une HM (Horrible Migraine) a commencé sérieusement à s’installer. Comme elle se localisait derrière les yeux, j’ai juste pris du paracétamol, qui suffit en général pour ces crises-là, d’autant plus que je comptais me coucher tôt, et que le sommeil est en général pour moi le meilleur des traitement.
Alors déjà : j’ai super mal dormi, mal de tête qui passe pas, nausée, et une espèce de fébrilité (merci l’adrénaline, ah ça, hier j’étais euphorique…), et en plus mal de dos (merci le vélo, il faut encore que je change de selle).
J’ai finalement craqué à 7 heures ce matin pour me prendre double ration de cachetons plus convaincants, et me recoucher, le désespoir au coeur des lèvres car qui dit migraine la nuit dit migraine de plusieurs jours…

Je me suis rendormie comme une masse, et une heure plus tard, je me relevais sans migraine (mais je doute que je m’en sorte aussi bien que ça toute la journée) et complètement shootée (Damo me comprendra). Bref, euphorique et fébrile mais pas pour les même raison qu’hier. Mais tout plutôt que la migraine.

Et là super, maintenant que j’ai petit-déjeuné,  et que mon estomac s’attaque bien au mélange cachetons/pain/thé, j’ai mal au bide. Faut dire que ça faisait longtemps que j’avais pas pris une double dose.

Le sport, surtout celui de fond (donc vélo, course, natation), est préconisé contre la migraine, car la dopamine et l’adrénaline permettent d’éviter des crises. Il semblerait toutefois que j’ai fait hier un effort trop violent

  19 Responses to “En fait, le sport c’est mal…”

  1. ouais c’est pour ça que je fais pas de sport moi. trop d’effort = migraine.

    c’est bien pratique.

  2. tu penses bien… je suis sure que tu n’y avais pas pensé avant que je te fournisse un alibi tout chaud tout prêt.

  3. c’est incroyable comme tu es mauvaise langue !!! Roooh…

  4. ben tiens moi aussi c’est pour ce que je fais pas de sport
    j’ai jamais eu de migraine
    y a pas de raison que ca commence un jour !

  5. ahaha,vous me faites bien marrer tous les deux

  6. huhuhuhu
    bon bin vas y molo ce matin 😉

  7. bof, 8 km de course à pied, c’est pas la mort…

  8. mais oui bien sûr…

  9. en parlant de migraine (parce que visiblement hier c’était la Sta Migraine): qu’est-ce qu’il y a comme remèdes naturels pour s’en sortir ? Je pense plus au préventif parce que de toute façon, une fois que t’as mal, c’est mort. Et les aliments interdits ?

  10. oulà vaste sujet.
    chacun sa migraine hein déjà.
    Moi je ne saurais que te conseiller de voir un neurologue pour commencer parce que comme m’a dit un médecin (en me grondant) “nan mais,  y’a des remèdes qui existent à quoi ça rime de se laisser souffrir” 
    Franchement, les remèdes naturels, à part une hygiène de vie, j’y crois pas trop, et y’a pas de mal à utiliser des molécules synthétiques.
    Pour certains, le paracétamol ou l’aspirine suffisent, pour d’autres, il faudra un traitement de fond et des molécules plus puissantes et plus compliquées. 
    Pour moi qui sui migraineuse depuis l’enfance, actuellement j’ai un traitement de fond (ça veut pas dire traitement à vie hein) et je prend de la codéine quand j’ai des crises ou du paracétamol (ça dépend de quel genre elles sont), parce qu’en ce moment c’est ça qui fonctionne le mieux. Mais je change régulièrement. Par exemple, plus jeune, l’aspirine fonctionnait bien mais j’ai arrêté quand j’ai commencé à avoir mal à l’estomac. La codéine, le neuro me l’a prescrit parce que je lui ai demandé, mais il est pas hyper chaud. J’ai un autre truc assez nouveau, des pschitt dans le nez, mais le concept pschitt, ça me revulse un peu. je sais plus ce que c’est comme molécule, mais je peux te dire si ça t’interesse.

    Pour les aliments, il faut vraiment que tu détermines par toi même ce qui ne va pas. On parle de chocolat, de camembert, de tout un tas de truc. Moi ces truc là ne me font rien en revanche, le rhum que j’adore oui c’est migraine assuré (alors que la vodka, jamais), et les noix aussi si j’en mange trop. 
    L’hypoglycémie déclenchera à coup sur un migraine et la deshydratation aussi. il est possible que tu ne boives pas assez (c’est de tout façon fréquent même chez les non migraineux ;-)). Depuis que je bois aussi la nuit, j’ai moins de migraine. (je suis très vite déshydratée)
    À proscrire de toute façon et plus encore si tu souffres de migraines, tous les trucs chimiques : désodorisant, produit ménagers, certaines fleurs aussi (le mimosa pour moi). Pas mal de revetmeent d’ameublement, et malheureusement de matériaux dans les maisons.
    Faire du sport de fond (mais bon pas comme j’ai fait mardi hein, là c’est abusé dans l’état de non sport dans lequel j’étais encore la semaine d’avant et depuis des mois, ou alors il faut avoir l’habitude) 

    Priscille, Cindy ? Si vous vous rappeler de trucs qui nous déclenchent des migraines à Ben et moi ?
    Ben ? 

  11. heu…la contrarieté ? en fait les emotions fortes je pense…
    chez delf l’hypo je confirme
    et pi etre sure que ce sont bien des migraines deja …
    sinon ca peut etre des forts maux de tete mais dus a autres choses genre : des pbs dentaires, vertebres….

  12. Hum, c’est pas faux, mais attention quand même. Je pense que c’est pas ça que tu as voulu dire,mais je voudrais que ça soit bien clair, c’est surtout  pas une maladie psychosomatique, ou un truc de bonne femme hein (ça a souvent été considéré comme tel et jusqu’à très récemment, encore même par les médecins).
    Il est vrai que la fatigue, la contrariété, la tristesse, bref tous ce qui fait bad tripper peut déclencher une crise, tout comme quelqu’un qui aura des ulcères aura mal à l’estomac dans ces cas là, quelqu’un d’anémié ce sentira particulièrement faible, etc… etc…
    Ah oui, les régles aussi. car certaine formes de migraine (je crois la plupart chez les femmes) sont sensibles aux variations d’hormones 

    Priscille a raison aussi sur le diagnostic. C’est pour cela qu’il faut aller voir un neurologue 

  13. j’ai effectivement pas voulu dire ca ! quand meme !!

  14. oui oui, MOi je sais soeurette 😉

  15. Comme Delf, certains produits chimiques, odeurs fortes, déshydratation et hypoglycémie, ça amène direct à la case migraine (l’huile dure non diluée genre, aha, je hais cette merde).

    Sinon les emmerdes assurées, c’est trop d’ordinateur sans pause surtout trop près et surtout dans un état de fatigue trop important au départ. D’un point de vue général, quand on sent que la migraine commence à appuyer de l’intérieur, même infimement, éviter de regarder la télé, de lire, d’écouter un baladeur, et de regarder un ordi. Ca paraît évident, mais on sait jamais.

    Et comme dit Frichi, des douleurs musculaires, osseuses présentes entre le bas du dos et le haut de la tête sont des bons gros facteurs de risque.

  16. ben je crois que j’ai fait un pack: tensions, hormones, céréales au chocolat, déshydratation, hypo (parce que repas à 15h !!!!), trop d’écrans et fatigue… forcément, l’un dans l’autre…
    Ce que je voudrais c’est trouver un truc genre homéopathie qui, combiné à une hygiène de vie (genre pas trop d’ordi par exemple même si c’est pas évident) ferait que j’en aurais moins souvent… Le neurologue, en Espagne, c’est même pas la peine d’y penser. Faudrait que je meurs pour qu’ils m’envoient chez un spécialiste et j’ai pas de mutuelle pour le moment donc…
    En tout cas, merci !

  17. ah bah pour l’homéopathie, faut voir avec priscille c’est elle qui a un bouquin là dessus. mais je t’avoue qu’on a regardé dedans l’autre jour pour autre chose, qu’on en a profité pour regarder ce qui se disait pour la migraine, et on a bien rigolé.
    un peu vieux jeu si j’me souviens bien. 

  18. marine: je te mail ce que dit mon bouquin sur la migraine

  19. bin vous avez tout dit.
    mais ce que je dis à Ben surtout c’est “bois plus” et “fais pas trop d’ordi” et ça loupe rarement !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :