Jan 302007
 

(élu l’article le plus personnel depuis l’ouverture de mon premier blog)

Allez pas croire que c’est l’histoire des bonnes résolutions qui me tiraille et qui m’accule à me lancer dans ce grand instant de rétrospection. D’ailleurs, dites-vous bien que si je ne m’en trouvais pas vraiment très agacée et que je m’érigeais pas parfois en idée de modèle dans ce blog (bien que loin de moi l’idée de me vanter, je suis plutôt du genre chacun chez soi et les vaches seront bien gardées…), je garderais ça pour moi hein.

Bref,  j’en viens à l’objet de mon agacement envers moi-même (il y en a en fait de nombreux, mais enfin celui ça est particulièrement au goût du jour). Je me suis trouvée particuièrement nulle ces derniers jours, quand à plusieurs reprises j’aurais dû défendre mes valeurs et que je l’ai pas fait. Autant ça ne me pose aucun problème quand je suis face à un truc un peu virtuel (un écran, une administration, etc…) mais dès que je suis en face à face réel, ça devient d’un compliqué. Pourtant, je me défends très bien quand il s’agit de ma petite personne (réclamer une augmentation, ou me battre avec l’anpe par exemple).

Ah ? vous voulez des exemples ? Ben tiens, 5 dans la simple journée d’hier. Je vais vous ménager et aller crescendo hein.

*au marché. ça fait 15 fois que je veux demander à notre maraîcher si il voudrait bien par hasard m’embaucher, alors que je ne connais rien à rien en potageries, mais ça me serait fort utile (du moins je l’espère). Évidemment, je lui ai toujours pas demandé.

**Je veux également demander au boucher si il fabrique lui même sa charcuterie et où il se fournit (à proximité ou non ?). Je sais grâce à Fred qu’il fabrique la plupart de ce qu’il vend mais on sait toujours pas d’où ça vient. Bien sûr, ça nous intéresse puisque dans notre démarche d'”écolo” (qui ne nous coûte rien hein, on ne se sent pas en pleine révolution ou en plein bouleversement) il est fort probable qu’on choisirait ce qu’on lui achète en fonction de ses réponses. Et puis l’idéal serait de discuter avec lui si le bât blesse pour lui exposer nos arguments. Bien sûr, c’est exactement pour cette raison que je n’ose pas lui demander. Fred est beaucoup plus doué que moi pour faire ce genre de conversation. Ma méthode à moi serait plutôt de dire : voilà comment je fais, et pour telles et telles raisons. Maintenant à vous de choisir si vous devez changer vos habitudes (mais c’est tellement évident que mes raisons sont excellentes que vous devriez vous empressez de changer  ;-)). Mais bon, il serait bien que j’y arrive. C’est bien joli d’avoir de grandes idées pour changer le monde, mais encore faut-il se donner les moyens !!!

***Dans le même ordre d’idée, j’aimerais demander à la boulangère si il est possible qu’ils fassent du pain bio. Ben j’ose pas. Pourtant, j’irais quand même là-bas si elle me répondait non. Je m’imagine pas lui demander sans que ça ait des conséquences désagréables genre, la conversation va devoir se poursuivre, ça va faire des histoires tout ça… (on se demande bien pourquoi).

Pour ces trois premiers, ce sont des gens que j’aime bien et peut être qu’une des raisons qui me rendent si consensuellement et de façon tout à fait opportune si timide, est que j’ai peur de les froisser. Ce qui est complètment stupide bien entendu.

****Les personnes qui rentrent à notre adresse alors qu’ils n’ont pas à y entrer sans qu’on (nous ou d’autre habitants) les y invitons et qui profitent que quelqu’un entre ou sorte pour entrer. Je l’ai vu venir gros comme une maison hier en arrivant près de chez moi. Je me suis d’abord dit ‘bon je vais
lui demander de sonner chez la personne qu’il veut visiter si il veut rentrer’ puis il s’est mis à téléphoner alors je me suis dit ‘merde, je peux rien lui dire du coup’ (mais qu’est ce qui est le plus irrespectueux, interrompre une conversation téléphonique ou rentrer chez quelqu’un sans y être invité ?), et puis du coup qu’il s’éloignait un peu j’ai esperé agir assez vite pour pas qu’il ai le temps d’entrer derrière moi. Évidemment ça s’est pas passé comme ça….

*****Le problème des portes de magasins ouvertes en plein hiver (parait que ça attire le challand). … Jusque-là, je me contentais de boycotter, sans faire d’esclandre (ce qui est en pure perte, mais ça me donnait un sembant de bonne conscience), mais là il fallait absolument des croquettes pour Lilouchka. Ben j’ai bien été obligée d’y entrer. Ca m’a complètement morfondue, j’aurais voulu dire quelque chose, leur faire remarquer à quel point cétait stupide, et la planète etc… Mais j’ai pas pu. Ca m’a foutu en rogne.

Je crois que je suis trop bien élevée. Trop polie, tout ça. J’atteins pas le niveau de ma grand-mère, heureusement, mais je trouve que c’est pas  forcément un service rendu…

Aujourd’hui, je suis pas sortie, ça m’a évité toute torture mentale 😉

  5 Responses to “Attention, article avec des révélations dedans”

  1. oh bah moi jpense que tu peux tout à fait dans un premier temps poser la question (pour le pain et la viande) sans engager autre chose et voir selon la réaction à en dire plus ou pas.
    et sinon je te comprends que tu te ‘débines’ (si c’est le cas) à demander à ton maraîcher s’il a du boulot pour toi. c’est bcp plus personnel ta question, ça engage ta personne hein, c’est pas facile facile. moi aussi ça m’arrive (surtout en ce moment) et j’ai toujours une pointe d’appréhension voire d’angoisse (et dans ces cas là je me débine) avant de poser la question parce que j’ai peur de la réponse.
    et puis s’engager comme tu le fais c’est aussi très courageux et ça demande beaucoup d’énergie et de force mentale et c’est normal qu’il y ait des jours moins faciles que d’autres.
    voilà. c’est mon avis mais jdis ptet des conneries. j’espère t’avoir un peu remonter à bloc 😉

  2. sinon une technique pour les portes ouvertes !
    ayant été vendeuse dans une boutique donnant sur rue je sais ce que c’est de cailler pour attirer le client. effectivement mon directeur nous interdisait de fermer sous prétexte que les gens penseraient que c’était fermé (avec des lumières et des gens à l’intérieur…).
    donc parles-en aux vendeuses, en disant un truc du genre “bin dis donc mes pauvres vous devez avoir froid mes pauvres ET EN PLUS quel gâchis pour notre planète !” ptet que l’info remontera…
    bon d’accord c’est nul mais c’est mieux que rien !

  3. hum.. merci 🙂
    oui je sais pour les portes ouvertes, mais franchement mis à part que c’est une connerie sans nom, j’arrive vraiment pas à être persuadé que ça marche comme technique. (en plus perso, si je vois plein de monde dans une boutique j’aurais plutot tendance à me barrer vite fait !)

    penses tu que de dire ça à des vendeur(se)s leur fera prendre des initiatives ?

  4. Ah ouais c’est pas con du tout ça comme idée de parler aux vendeuses de ça dis donc.

    Sinon ouais, je comprends comment tu souffres, je sais ce que ça fait d’être trop poli pour parler aux gens et de savoir que c’est stupide.

    Si tu veux je t’envoies ma meuf une semaine, elle fera tout ça à ta place, t’auras même pas à sortir :p

  5. hihi ! à ton service 😉

    bin si ce sont des vendeuses comme moi ouais ça marchera !!
    nan ché pas ça dépend des gens mais bon plus de gens sont sensibles aux problèmes de l’environnement que l’on ne le croit. par contre le souci c’est que parmi tous ces gens là, très peu agissent et en ont honte… donc ça comme action ça ne mange vraiment pas de pain et à mon avis elles ne te diront pas d’aller de faire foutre ni te riront au nez. après c’est une question de ton et de forme.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :