Jan 112009
 

Aujourd’hui, je voulais vous faire découvrir L’âme slave par ce que ça me convient bien comme
concept, mais deezer ne connait pas, alors en attendant que j’ai le temps de me pencher sur la question, ça sera une bluette : « Ses baisers me grisaient », interprétée par Hugues Auffray :



(Vous avez de la chance ça aurait pu être par Nana Mouskouri)

  One Response to “Boris Vian est un dieu – 2”

  1. les deux versions de l’Ame Slave sont assez terribles, en effet. Mais je crois que ma préférée c’est la chanson sur le militaire qui balaie les chiottes.

Sorry, the comment form is closed at this time.

%d blogueurs aiment cette page :