Mai 122010
 

Le 1er marché a été un fiasco.

Même en restant pondérée et objective.

Et pourtant, j’étais apprêtée pour appâter le chaland : mascara, brushing et de ce vernis vermillon qui fait si bien ressortir la peau bronzée.

ET Fred était habillé correctement.

Bref, on avait un potentiel charme non négligeable (nos légumes aussi).

Ca n’a pas marché et en plus personne ne m’a parlé à MOI. Manifestement, seul Fred est habilité à parler affaires.

Mai 072010
 

(je voulais trouver un titre choc mais j’ai raté).

Je suis une féministe convaincue, comme vous le savez, et en ce moment ce qui m’agace plus que tout, c’est qu’en déplacement professionnel avec Fred, nos interlocuteurs, à qui j’annonce que je suis exploitante agricole et à qui je présente mon mari qui travaille avec moi, regardent exclusivement Fred et lui posent les questions techniques. Les mêmes et les potentiels clients, veulent absolument savoir “mais, vous vous y connaissez ?”. Je suis persuadée que si j’avais des couilles et pas de seins, personne n’envisagerai de poser la question. La prochaine fois, tant pis pour celui ou celle sur qui ça tombera, je rue dans les brancards.

Tout ça juste pour dire que ce soir au “téléphone sonne” sur France Inter, il était question du féminisme avec les nouveaux états généraux de la femme organisés par le magazine Elle (qu’il soit rendu hommage, il fallait le faire, c’est indispensable en ces temps de régression). C’était très intéressant, bien qu’un peu court. À mon avis ça a surtout servi à redire des vérités, mais elles sont trop souvent oubliées. Il faut toujours rester vigilant sur ce sujet, et chacun(e) a son rôle à jouer et c’est ce que rappelle l’émission.

Je vous engage à écouter l’émission ici.

%d blogueurs aiment cette page :