Fév 182013
 

Ce samedi nous allons au musée technique de Prague (národní technické muzeum) avec nos amis Magda et David. (C’est ici).

Nous ne connaissons pas Holešovice, le quartier dans lequel se situe le musée. Il parait très beau et intéressant, nous irons flâner dans ses rues à notre prochaine visite à Prague, c’est sûr !

IMG_2055Kostel svatého Antonína Paduánského

Le musée est très riche, avec plusieurs expositions. Nous y avons passé 3 heures, avons même un peu bâclé les deux dernières salles car la densité des expos nous avait bien crevé ! Il est fort possible d’y passer beaucoup plus de temps ou de revenir sans s’ennuyer. D’ailleurs, le musée propose des billets d’entrée pour 3 jours. Comme une andouille, et je m’en mords les doigts, je n’ai pas acheté le droit à photographier, et je l’ai regretté tout le long de la visite, encore plus quand je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas de boutique à la fin de la visite (donc pas de carte postale souvenir).

Les expos dans l’ordre de visite :

Les transports (doprava), retraçant l’histoire des transports “modernes” : voitures (entre autres Škoda, mais aussi toutes marques européennes, de magnifiques vieux modèles), train à vapeur, motos (surtout la marque tchèque(coslovaques ?) Jawa), avions, vélos, montgolfière, …

IMG_2057

jawa-afterla Jawa 750 JE LA VEUX ! Un des rares modèles de voiture du fabricant de moto (clic pour une image au NTM)

C’est LA salle du musée. Il n’y a qu’à d’ailleurs faire une recherche sur le musée sur le net et la plupart des articles/photos y sont consacrés. J’ai préféré d’autres salles, mais celle-ci est vraiment super, c’est vrai.

Architecture (Architektura) : retrace l’architecture depuis la seconde moitié du XIXème siècle à nos jours en Tchéquie, avec les différents courants (art nouveau, modernisme, cubisme, constructivisme et  réalisme socialiste), en exposant des plans, des maquettes, etc…

Arts ménagers (Technika v domácnosti, qu’on peut traduire par la technologie des travaux ménagers ce qui est quand même plus gratifiant)  : (expo qui nous a tout à fait penser à la complainte du progrès de Boris Vian). Comme dit ce sale macho de Fred “c’est le musée de la femme”. Tssskkk. Très chouette expo, les objets sont très beaux, ça fait envie.

Quelques chouettes photos ici.

Astronomie (Astronomie) : alors je n’y suis pas allée, Milo et moi avons fait une pause dans une salle de jeux pendant que les 3 autres allaient visiter cette expo. Impression de Magda, recueillie à chaud à la sortie : “j’ai rien compris mais c’est très joli”. Peut-être Fred aura-t-il un commentaire à faire, qui sait.

Imprimerie (Tiskařství) : rhaaaa ma salle préférée. Il y avait tant de photos à faire ! Trop bien, toutes ces presses, ces caractères d’imprimerie ! J’ai regretté d’avoir un gosse dans les pattes, aussi mignon soit-il, parce que lui manifestement, il s’en foutait un peu. J’ai trouvé des photos . Si j’ai bien compris, le musée organise des stages, ça doit être trop bien, notamment avec l’usage de certaines pièces observées au musée national.

Photographie (Fotografický) : bon là on commençait sérieusement à fatiguer et on a été rapidement dans cette salle. Il y avait également une expo permanente sur un trophée annuel du design avec des pièces mises en compétition, très chouette !

Bon, je suis désolée, ça manque de photos, alors aller voir pour des images, et sur les liens que j’ai mis pour chaque expo, il y a des vidéos.

Nous avons conclu la visite par le bar du musée, pour un bon goûter aux strudels, puis la soirée avec nos amis et au restau.

On était ravis de cette journée, d’autant plus réussie qu’on l’a passée avec nos amis, et qu’on a bien rigolé (en anglais mais quand même). Milo était bien content, tous ces restau, et tous ces engins, ça le met en joie (et en plus il a fait le foufou avec David, trop la fête quoi) :

IMG_2086

IMG_2087

IMG_2088

IMG_2089

IMG_2090

Fév 172013
 

Aujourd’hui, musée des arts déco et Tour de l’Hôtel de Ville.

D’abord le musée des arts déco (UPM), sur notre ligne de tram, arrêt Staroměstská (ici).

Une expo temporaire sur les Matchbox (ces petites voitures de fabrication anglaise, à l’origine) nous y avait attiré (on était avec un enfant complètement taré de petites voitures) et j’espérais m’ébaubir sur l’expo permanente “arts décoratifs” (métiers d’art).

popup_50b35cfaaf37e

L’expo sur les p’tites voitures étaient très chouette, j’y ai même trouvé des voitures que ma soeur et moi avions petites (comme quoi, on vieillit) ; et que Fred nous a fait la surprise de nous offrir à notre retour de vacances <3.

Le bâtiment du musée est magnifique, vous trouverez des photos ici et ici ; ainsi que des photos de l’expo des art décos (les photos sont interdites ou payantes dans ce musée, comme souvent, et malheureusement, il n’y avait pas de cartes postales à vendre à la sortie). Les objets exposées étaient certes très beaux, malgré tout, je n’ai pas du tout apprécié cette expo. Je n’ai pas compris l’intérêt, je n’y ai vu que des objets exposés les uns à côté des autres, certes dans des salles thématiques, mais “l’ordre” (non chronologique ça c’est certain) m’a échappé et de ne rien y comprendre m’a semblé sans intérêt (j’y ai pourtant mis de la bonne volonté et on y est resté assez longtemps, mais sans succès).

IMG_2014vue du château en sortant de UPM

En sortant, direction la tour de l’hôtel de ville et sa tour (Staroměstská radnice a věž) et l’horloge astronomique (Pražský orloj) pour le paysage

IMG_2028Église St Nicolas (chrám svatého Mikuláše)

IMG_2032Tyn et Milo

IMG_2042(escalier et ascenceur de la tour)

Nous avons fini l’après-midi en visitant une super expo de photos au dernier étage de l’hôtel de ville, portant sur l’architecture de Prague à travers le XXème siècle : superbe et très intéressante exposition (malheureusement temporaire).

IMG_2043

IMG_2044

IMG_2045

IMG_2047

IMG_2048

IMG_2049

Fév 142013
 

Aujourd’hui, c’est prévu, musée du jouet et balade à pied pour aller au château (Pražský hrad) !

Il faut d’abord passer par Karlův most et les tours du pont de Malá Strana (vous avez de la chance savez-vous ? J’ai fait des 10aines de photos du pont, du château depuis le pont, à chaque fois qu’on y est passé en somme et, finalement, je ne vais pas en mettre tant que ça).

IMG_1982

Après ça, on monte, on monte, on a un accident, on rigole trop bien, on monte, jusqu’à la statue de TG Masaryk (Tomáš Garrigue, classe le prénom hein ?), 1er président de la république Tchécoslovaque, et très très important pour les Tchèques.

IMG_1984(le vrai président si vous cliquez sur Milo, qui voulait se faire photographier aux pieds  de TG et devant Prague, pour faire comme les gonzesses qui étaient là juste avant, j’te jure…)

Après go to the musée du jouet Muzeum hraček, toujours égal à lui même. Les tenues de Barbie ont un peu changé (l’est hype la meuf), mais pour le reste, ça reste identique à ce qu’on a vu en 2007. C’est toutefois très bien, et pas cher.

La suite était plutôt décevante : nous ne voulions pas visiter le château, trop long pour Milo (et puis on était fatigué de la veille), d’autant qu’on l’avait déjà visité à fond il y a quelques années, mais Milo voulait absolument aller voir la maison de Pat a Mat, comprenez la ruelle d’or (Zlatá Ulička) (l’imagination des enfants hein…), bah, tiens, non. C’est là qu’on était très outré : la ruelle est désormais tout le temps payante (le reste des rues du château ne l’est pas, on peut se balader sans vergogne à l’extérieur des bâtiments), soit, mais pour pouvoir visiter la ruelle, il faut payer pour voir l’intérieur du château et la cathédrale, au minimum, soit 250 Kč (10€), ce qui est très cher pour une visite. Nous aurions volontiers payé un prix raisonnable pour pouvoir visiter uniquement la ruelle, d’autant qu’elle a été restaurée pour devenir un but historique et non plus commercial, mais à ce prix là, c’était hors de question (même pour faire la cathédrale + la ruelle, c’est trop cher, selon les critères tchèques, pour comparaison, 1 après-midi 4 expos au Národní muzeum, c’est 110 Kč).

Alors, tant pis Pat a Mat, tant pis la ruelle et tant pis la cathédrale St Guy (Katedrála svatého Víta), vous vous contenterez du réchauffé.

On s’est donc contenté de flâner et de prendre quelques photos comme de la jolie cathédrale St Georges (Bazilika svatého Jiří)

IMG_1989(la même par Milo en cliquant dessus)

DSCF8992Les stoïques gardes

 DSCF8998la cathédrale St Guy (Katedrála svatého Víta)

DSCF8999 La seconde cours

IMG_1992L’esplanade devant le château : (ouais, non, j’ai rien à raconter, mais j’aime bien ces photos, enfin, sauf celle des gardes, mais c’est pour l’fun).

Après quoi, redescente vers le Pont Charles, sous le soleil ce qui mérite bien quelques photos

IMG_1996Amont de la Vltava (Elbe)

IMG_1999Pražský hrad sous le soleil

IMG_2000et tour du Pont du côté de la vieille ville

On reprend le fameux tram n°17, direct jusqu’à Modřanská škola, et zou un travail d’écriture pour le marmot :

IMG_2006

IMG_2007

IMG_2008AHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAAH

IMG_2009

Fév 142013
 

Après 5 voyages à Prague, je reprends cet ancien article pour le compléter.

Admettons comme psotulat que nous n’avons pas non plus tant écumer de coins que ça.

Attention, il y a des endroits exclusivement fumeurs, d’autres qui possèdent deux “salles” séparées et d’autres non-fumeurs. Il y a des autocollants très clairs sur la porte d’entrée.

À PROSCRIRE ABSOLUMENT

Hostinec, Loretánská 1, Praha 1. (ici)

Je laisse le paragraphe, qui donne quand même de bonnes références en matière de prix et dénonce une pratique qui existe, mais cette taverne n’existe plus. C’est un autre établissement à la place, et nous n’avons pas essayé, ni vérifié si c’était la même boutique que précédemment.
De vrais voleurs, la carte affichée dehors n’existe pas, et la bière est hors de prix. Il est fait de plus très froid et les serveurs mettent beaucoup de temps à s’occuper du client. Un groupe de jeunes filles tchèques est parti au bout de 10 minutes parce que personne en s’occupait
d’elles en râlant que c’était un repère à touristes. À touristes faciles à entuber je dirais même. Des français qui étaient là en même temps que nous n’étaient pas très ravis de la prestation non plus, notamment des prix, complètement prohibitifs, contrairement à ce que laissent penser les affiches collées dehors.

La carte n’est de plus qu’en tchèque et en russe, ce qui est une façon de plus d’embrouiller le client, dans ce coin hyper touristique (ailleurs elle est au minimum en anglais).

Autre chose, on vous propose de payer en euros, le patron se prenant allègrement pour une banque de voleur, appliquant un tarif de change complètement extravagant : 21 couronnes pour 1 euro, alors que le taux de change est de 25 couronnes pour 1 euro (exemple, avec son petit calcul, un plat qui coute 150 couronnes vaudra chez lui un peu plus de 7€ -très cher pour un plat dans un resto tchèque- alors qu’au taux de change normal il vaudrait 6€ -déjà trop cher d’ailleurs-).

 

BOF BOF BOF

Ema prague strudel, Nerudova 250/13, Praha 1 (ici)

Nerudova250:13(d’après GMap)

Un café-salon de thé qui vante en devanture du chocolat chaud, du bon café, et des pâtisseries de qualité (notamment les fameux biscuits de déco, genre pain d’épice sec très coloré au sucre Pernik en tchèque, équivalent français qui me dépasse) …. Le décor est très sympa ce qui nous l’a fait préféré à son concurrent direct de Nerudova 254/9 (20m plus bas sur le même trottoir), malgré des prix affichés plus chers.

Café très bon selon Fred, gâteau genre forêt noire très bon, chocolat chaud plus que passable pour le prix et le genre d’établissement (limite nesquick), toilettes franchement dégueulasses (très rare en Tchéquie).

 

À RECOMMANDER
U Labuti,
Hradčanské náměstí 11, Praha 1 (ici)

ULabuti

(le château est derrière vous à 50 m)

De la bonne cuisine tchèque bien préparée, variée, la quantité des plats est suffisante.

Le service est ok, et la carte est dans de nombreuses langues dont le français.

Les prix sont plus que corrects pour un resto si proche du château.
C’est parfait, on a enfin repris nos marques ici :-). (Sur le lien des photos, la carte et un plan pour voir où il se trouve).

Malostranska Pivnice, Cihelná 3, Praha 1 (ici)

MalostranskaPivnice

Comme le précédent, mais en beaucoup plus grand, limite ambiance cantine quand on mange à l’extérieur.
Mais il y a beaucoup plus de choix, et outre la chouette fresque en devanture, on peut voir à l’intérieur de la cour une vieille cuve de brasserie. On y est déjà allé plusieurs fois, malheureusement pas cette année, on était trop morts pour les restos (et du coup cette rubrique tombe un peu à l’eau). Ils y servent du genou de porc grillé, qui fait le délice de Fred.
Je viens de me rendre compte que ce resto appartenait à une chaîne de resto franchisés, Švejk (du nom du brave soldat, célébrité nationale), ce qui explique peut être le large choix de plats.

Bémol : paragraphe écrit en 2008 (nous y sommes allés en 2005 et 2007). En 2009 nous y somme retournés et la qualité tant du service que des plats avait baissée (ça a pu rechanger depuis hein).

 

Malostranska Beseda, Malostranské náměstí 21, Praha 1 (ici) (face au tram, sous les arcades et au bout des arcades quand on vient du Pont Charles).

malostranskabeseda-1(en cliquant, la vue de la place, pour mieux situer)

Recommandé par Strog (une référence, donc), testé et approuvé très largement cette année.

Il y a un vrai restau niveau rue et une taverne en sous-sol, où nous sommes allés. Choix de plats typiques, dont le genou de porc. Des formules snack (dont le genou de porc) servies en moins d’une demi-heure (appréciable, le service étant souvent par ailleurs plutôt lent, voire très très lent), ou une carte plus complète (celle du restau) qui met plus de temps à être servie.

Qualité et service validés, prix corrects d’autant plus que c’est en plein Malá Strana, à 5m du Tram et 50 du Pont Charles ! Ca peut franchement devenir un repaire pour la durée d’un séjour.

Il y a de nombreuses animations (concerts, artistes etc…,) voir sur le site.

 

Restaurace Pod vinicí, Chuchelská 1721/6, Praha 4 Modřany (notre quartier de 2013) (ici)

Très sympa, très bon, très bon marché. Pas spécialement tchèque mais quand même un peu, large choix de bière, du Kofola (c’est loin d’être le cas partout), très calme et à côté du tram (ligne 3 ou 17, station Modřanská škola).

Par contre, c’est pas touristique, mieux vaut observer les horaires de dîner tchèque (entre 18 et 19:30). Nous avions réservé pour 20:00, on a clairement senti que ça faisait un peu tard.

Le service est impeccable.

C’est assez réputé dans ce quartier, il est préférable de réserver.

 

Monarch ice cream Bar, impossible de remettre le nom dessus, si quelqu’un peut me le dire ayé c’est fait merci DdC ! C’est un café/delicatessen, comme Ema Strudel cité plus haut et juste à côté : Nerudova 254/9 (ici).

Pour que vous situiez, vu que ça vaut le coup, voici une photo de l’endroit, avec le précédent établissement. Maintenant (en 2013) il y a des gâteaux Pernik dans la devanture et surtout un distributeur de thunes dans la vitrine de gauche (Česká spořitelna).

Nerudova245:9(en cliquant un photo de la rue telle qu’on la voit en la montant, pour situé le café en question) (merci GMap)

Contrairement à Ema strudel, très bon, très grand, déco sympa tout en pernik, très familial. Le jour où nous y sommes allés, la petite fille du couple faisait le glaçage des pernik, pendant que sa mère faisait un énorme tableau représentant le château du Prague vu du Pont en gâteau et sucre.

Strudel très bon (meilleur qu’à Malostranska Beseda, tiens, d’ailleurs), sablés maisons, chocolat chaud délicieux, service plus avenant que chez le concurrent, prix bien plus attractifs et endroit propre.

Fév 132013
 

Nous partîmes de bon matin vers les midi (après une espèce de nuit agitée à cause d’un enfant qui faisait des cauchemars, enfin, lui a bien dormi, vous inquiétez pas), pour un périple prévu de 2 heures qui en dureront 3 (la magie des divers périph’ et rocades de Prague, sans plan).

 

Comme on peut le voir, l’enfant était en forme, lui :

DSCF8975

L’objectif était d’aller observer Pravčická Brána (i. e.  : porte de “quelque chose”, assimilable selon certains tchèques de notre connaissance à “heaven’s door“, même si ce n’est pas la traduction littérale), une formation géologique particulière dans un cadre bucolique, même en plein hiver. Nous apprîmes par la suite qu’il ne s’agissait point d’une arche mais de deux demies-arches qui formait la porte en question, que l’entrée au site était payante l’été, qu’il y avait foule et qu’on pouvait y faire du canoé. Nous y vécûmes d’autres aventures…

Bref, arrivé sur site sur les coups de 15 heures, sachant que la nuit tombait vers 17:00, qu’on était à la montagne (et à la frontière allemande), avec un marmot de 5 ans, que le sol était couvert de neige, nous étions quelques peu sur les nerfs.

Comme je le disais et comme le prouve les photos de Milo prises à notre arrivée à Hřensko ; où nous pensions trouver illico presto le chemin menant au paradis ; le lieu est bucolique :

DSCF8982

DSCF8989 DSCF8990

Nous nous sommes arrêtés au premier parking pour pisser nous rendre compte qu’il semblerait (c’est pas comme si on était bilingue français tchèque hein) qu’un second parking 4 km plus long soit plus près du site à visiter, nous nous y sommes rendus, pour admettre que selon l’affichage de randonnée, 1h30 de montée en conditions météo normales c’était beaucoup trop long à 15:30 en hiver.

Une idée lumineuse nous a traversé l’esprit : “mais pourquoi ne pas s’arrêter entre les deux parking, là où un chemin parait mener directement au site ?” “oh mais oui tiens, chic, allons-y” et de nous garer, guillerets, sur le parking du bus, parce que bon, hein, c’est évident qu’à 15:35 en janvier dans un site blindé de touristes normalement en été, le bus ne passe plus depuis plusieurs mois.

IMG_1967réserve naturelle nationale (en gros)

C’était bien vu, vu qu’à partir de ce point, il ne fallait plus qu’1/2 heure pour atteindre l’arche céleste. Exploit que nous avons réalisé par ailleurs, malgré la neige, l’enfant, les moonboots, l’enfant et sa combinaison de ski, le sol verglacé et parfois à pic et parfois les deux, et malgré les nombreuses pauses photos :

IMG_1945

IMG_1946

IMG_1951“Milo arrête de parler et avance”

IMG_1957

Et voilà, les vainqueurs, prêts à braver St Pierre :IMG_1971

IMG_1973le château Sokolí hnízdo (litt. “nid de faucon”)

IMG_1976

Mais qu’est ce qu’on voit derrière cette foutue porte du paradis me direz-vous ? Eh bien, pas question que je monte là-haut, c’était déjà un putain d’exploit pour mon vertige de monter sur la passerelle qui m’a permis de prendre cette photo. Mais je suis pas bégueule, voilà ce qu’on aurait pu voir, exactement, à cette même saison. (génial non ?).

Bon, le jour commençait sérieusement à baisser, et il fallait redescendre avec quelques passages bien glissants qui m’angoissaient d’avance. Ca s’est bien passé, et même, miracle, la voiture était toujours là (j’étais sûre qu’elle allait être embarquée à la fourrière, vu que même si c’est un break, on ne peut pas la prendre pour un bus, et on aurait été bien emmerdé, sans téléphone et sans tchèque).

Ahahaha !

Ca c’était en théorie. Fred s’est approché de la voiture pour constater qu’il y avait 2 (DEUX) sabots posés et un autocollant indiquant le numéro à appeler pour régler le problème. Il se retourne de désespoir, pour apercevoir Ô Joie, Ô Miracle Divin, qu’une voiture de flic nous attendait gentillement.

Bon après 1/4 d’heure de morale (en tchèque et en allemand), + 1/4 d’heure à nous faire poireauter, on en a eu pour 1000 Kč (40€). Une broutille comparée au 5000 Kč prévues par la loi, la fourrière, la nécessité d’utiliser un téléphone et le tchèque.

Sur ce, on est rentré, on s’est encore perdu, mais du coup, Fred a eu l’ingéniosité d’acheter une super carte de Prague mieux que la précédente qu’on avait laissée judicieusement à la maison,  avec bien indiquées et magnifiquement dessinées toutes les voies rapides de Prague (après quoi on ne s’est -presque- plus jamais perdu).

Et Milo a pu enfin faire son carnet :

IMG_1978 (Manifestement, il était enfin fatigué et il n’avait plus grand chose à dire).

%d blogueurs aiment cette page :