Oct 072007
 

Tous les chats miteux n’ont pas la chance du dernier rencontré par DdC.
En sortant de chez nous vendredi soir, direction l’apéro avec nos anciens voisins, Fred aperçoit quasi sur le pas de notre porte, dans le caniveau, un chat du quartier manifestement mal en point.
On l’a cru mort, avant de voir que non. Affolement général, appel chez le véto pour pas qu’il ferme avant qu’on arrive, Fred prend des gants, un carton, le soulève délicatement : il n’avait que la
peau sur les os, et aucune réaction. J’avoue que j’ai évité au plus possbible de le regarder, mais on le connaissait bien ce chat, il fait partie du la bande du coin de la rue, qui borgne, qui
mité, nourris par les gens à quelques numéros de chez nous.
J’avais été étonnée de son comportement mercredi quand je passais et repassais devant lui sur le trottoir avec ma charrette de marché pour vider la voiture des courses et qu’il n’avait aucun
réaction, à part se déplacer de 50 cm d’un de mes trajets à l’autre. Il n’a jamais été beau et toujours spécialement crouteux mais comme tous ces chats appartiennent à des gens, sont nourris et ont
plutôt l’air d’une bande de chats de gouttière avec ses caïds que d’une bande de chats de salon, je voulais pas m’immiscer.
Bon ben on a été contraint de le faire quand même hein. On n’a jamais fait aussi vite pour aller chez le véto, avec la peur que la pauvre bête soit morte sur le trajet. Il respirait et gardait les yeux ouverts mais était secoué de spasmes et bavait énormément. Il était trempé en plus car Fred dans un geste citoyen une heure auparavant avait nettoyé le caniveau souillé probablement par les déjections de ce pauvre chat à
grand coups de seaux d’eau.

En le voyant le véto a parlé d’intoxication à la mort au rat ou genre, et n’a pas émis de pronostic vital. À ma question “mais est-ce qu’il va mourir”, il a répondu qu’il pourrait survivre. Sortis de là un peu secoués, sans chat, avec un vague espoir, mais enfin vraiment parce qu’on voulait y croire.

Le véto a essayé de le soigner, mais au matin le petit chat était mort.

Ce chat était tatoué, et d’après moi pas en forme depuis au moins 2 jours. Je pense qu’il ne manquera pas trop à ses maîtres.

Oct 032007
 

Suite… et verdict.
Alors je suis allée porter bravement mon enregistrement d’hier que personne n’a ecouté, et CA VA PAS DU TOUT.
Putainnaise, je suis dégouttée. J’étais, je dois avouée, assez contente de moi surtout parce que ma voix ne m’était pas désagréable (un exploit quand on sait combien je m’apprécie).
Mais en fait ça va pas. Les vieilles peaux aigries dames qui m’ont reçue trouvent que je narre trop vite, et que c’est pas naturel, j’ai une diction trop précieuse : il faut avaler la moitié des mots (genre des ch’veux et pas des cheveux) et pas faire les liaisons ; et enfin,que ça manque de ton.

Moi je croyais qu’il fallait que ce soit agréable à entendre, non il faut que ce soit comme quand on parle. Je ne trouve pas ça juste, mais enfin soit.

Je suis vexée par le ‘manque de ton’ prétendu de ma narration par contre. Je trouve que c’est faux. Déjà il n’y a pas beaucoup de dialogues dans cette nouvelle, et puis enfin, je veux bien raconter une histoire à des malvoyants comme j’en raconte à Tom ou aux autres petits, mais ça va finir en style Marlène Jobert !! Qui plus est si je mets trop de ton ça va finir par être de l’interprétation, et ça, dans ce cadre, donner sa voix pour que des gens puissent lire et avoir leurs propres sentiments, ça me déplait souverainement.

Bon enfin je suis bonne pour recommencer un extrait. 10 min ça suffit puisque de toute façon, il faut que le texte soit scindé en plages de 10 min. environ. Une fois que mon test sera bon, j’aurais le droit de m’inscrire et de connaître les conditons de choix de livre et d’organisation de l’enregistrement.

Pour ceux qui semblait interessés, si ils le sont toujours, cette structure existe dans tous les départements. Le site national des donneurs de voix donnera toute les informations voulues (l’adresse ne fonctionne pas pour le moment mais en tapant donneurs de voix + département , on tombe sur les sites des départements).

Oct 032007
 

(en attendant un autre note sur le sujet ce soir parce que là j’ai pas le temps je dois porter mon enregistrement d’hier)

(… Charlie, défend moi c’est le temps des menaces on a pas le choix, pile en face…)

Pétition contre les tests ADN

LES SIGNATAIRES
Isabelle Adjani, actrice
Raymond Aubrac, ancien résistant
François Bayrou, président du Modem
Laurent Fabius, ancien Premier ministre
Dan Franck, écrivain
René Frydman, professeur de gynécologie-obstétrique
François Hollande, premier secrétaire du PS
Axel Kahn, généticien
Bernard-Henri Lévy, philosophe
Pierre Mauroy, ancien Premier ministre
Jean-Claude Mailly    Jeanne Moreau, actrice
Patrick Pelloux, médecin urgentiste
Ségolène Royal, présidente de Région
Jorge Semprun, écrivain, homme politique espagnol
Dominique Sopo, président de SOS Racisme
Francis Spizner, avocat à la cour
Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT
Lilian Thuram, footballeur professionnel

En instaurant des tests ADN pour prouver une filiation dans le cadre d’un regroupement familial, l’amendement Mariani, adopté par l’Assemblée Nationale, fait entrer la génétique dans l’ère d’une utilisation non plus simplement médicale et judiciaire mais dorénavant dévolue au contrôle étatique.
Cette nouvelle donne pose trois séries de problèmes fondamentaux.

Tout d’abord, des problèmes d’ordre éthique. En effet, l’utilisation de tests ADN pour savoir si un enfant peut venir ou non rejoindre un parent en France pose d’emblée cette question : depuis quand la génétique va t’elle décider de qui a le droit ou non de s’établir sur un territoire ? Au-delà, depuis quand une famille devrait-elle se définir en termes génétiques ? Sont pères ou mères les personnes qui apportent amour, soin et éducation à ceux et celles qu’ils reconnaissent comme étant leurs enfants.

Ensuite, cet amendement fait voler en éclats le consensus précieux de la loi bioéthique qui éloignait les utilisations de la génétique contraires à notre idée de la civilisation et de la liberté.

Enfin, cet amendement s’inscrit dans un contexte de suspicion généralisée et récurrente envers les étrangers qui en vient désormais à menacer le vivre ensemble. Car tout le monde s’accorde à dire que la fraude au regroupement familial ne peut être que marginale au regard des chiffres d’enfants annuellement concernés et au regard de l’absence de raison substantielle qu’il y aurait à frauder dans ce domaine. En effet, quelle étrange raison pousserait les immigrés à faire venir massivement dans notre pays des enfants qu’ils sauraient ne pas être les leurs ? Autrement dit, l’amendement instaurant les tests ADN n’a pas pour fonction de lutter contre une fraude hypothétique mais bien de participer à cette vision des immigrés que nous récusons avec force.

Nous sommes donc face à un amendement qui, sur les plans éthique, scientifique et du vivre ensemble introduit des changements profondément négatifs. C’est pourquoi, nous, signataires de cette pétition, appelons le Président de la République et le Gouvernement à retirer cette disposition, sous peine de contribuer, en introduisant l’idée que l’on pourrait apporter une réponse biologique à une question politique, à briser durablement les conditions d’un débat démocratique, serein et constructif sur les questions liées à l’immigration.

Oct 022007
 

Ça fait un moment que je pense à donner de ma voix pour cette asso, sûrement parce que ma Mémé ne pourra bientôt plus lire.
Maintenant que j’ai le temps, j’ai fermement décidé de m’y mettre. Il s’agit pour des bénévoles d’enregistrer des livres sur CD qui sont ensuite laisser à la libre écoute des mal- et nonvoyants. ça fonctionne come un bibliothèque gratuite, et les cd sont même envoyés directement chez les gens.
Voici mon premier enregistrement que je dois porter demain en ‘test’. Je n’en suis ma foi pas trop mécontente.

%d blogueurs aiment cette page :