Nov 132009
 

(attention post avec du caca dedans)

Aujourd’hui à la ferme de Michel, j’ai fait de la lutte biologique avec mes petites mains.
J’ai commencé à enlever touuuuuutes les chenilles qui sont en train de bouffer tranquillement les bettes.

Alors, oui, c’est vrai, les papillons les papillons, les papillons c’est bien joli, mais au stade larvaire c’est une infection.
Et leur crottes sont immonde (en même temps….) presque aussi grosses qu’elles !

Bon j’ai pas pu les tuer, ça ça me dégoutte trop, j’ai laissé le chef s’en charger.

Et pendant ce temps là, le voisins foutait des tonnes de pesticides sur son colza (j’en ai pris une bonne rincée).

  5 Responses to “Beurk”

  1. Alors comme ça Mademoiselle la technicienne environnement est dégoutée par la nature?? Mais où va t on??

    Sinon ce n’est pas glop de se prendre des rincées de pesticide…..

  2. attend… 1 chenille à prendre entre les doigts, ça va. 2, tu supportes, même 10. Mais au bout de la 11ème….

  3. c’est quand y’en a plusieurs qu’y a des problèmes.

  4. en fait non. on tue même quand on en voit qu’une. tu verrais les dégats que fait UNE chenille. ça te bouffe un rang de salade.

  5. Quel joli et savoureux post avez-vous publié Mlle la fermière!
    C’est vrai qu’écraser une chenille n’est pas une tâche agréable…

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

%d blogueurs aiment cette page :