Mar 192010
 

Encore une prestation de qualité de notre président, un discours et des salamalecs comme il en a l’habitude pour faire entendre aux agriculteurs que « je vous ai compris ».
Et une belle entourloupe pour opposer définitivement l’agriculture et l’écologie.
Qui permet aux médias de relayer largement l’information suivante : « il va falloir que l’écologie laisse la place à l’agriculture ».

Quant au Grenelle de l’environnement qui n’était qu’une vaste fumisterie, on va le laisser de côté pour le moment.

La crise tout ça tout ça.

Pour un peu il nous ferait croire que la crise est la faute à l’écologie.

Bravo, mister president.

À ce sujet, EDITH a lu des articles de journaux et vous informe que celui-ci vaut le coup d’oeil (elle en profite pour remercier DdC).

%d blogueurs aiment cette page :