Déc 242009
 


 Hier en se promenant (vous saurez où demain) on est tombé sur un étal ambulant de carpes vivantes. Il faut savoir que la carpe de Noël est une grande tradition en République Tchèque, mais sûrement dans les pays slaves en général si on en croit Marzi de Pologne (excellente BD au passage, je conseille -Message aux voisins : elle est en plusieurs tomes avec les autres BD-) :

Pour en revenir à nos moutons, je vous épargne la photo de la bassine pleine de déchets de carpe et rouge de sang (d’ailleurs, je l’ai pas faite, OH ! j’ai charge d’âme innocente, moi). Parce que le vendeur tue la carpe devant vous si vous le voulez. Sinon, vous pouvez la laisser dans la baignoire si ca vous chante et faire le sale boulot vous-même. La tradition est de manger les filet panés le soir du réveillon avec de la salade de pomme de terre.

Aujourd’hui, on est sorti assez tard pour faire les touristes, avec dans l’idée d’acheter au passage de avoir réveillonner en bonne et due forme ce soir.
Hahahahaha, on a été bien naïf. Il semblerait que le 24 soit dédié à la préparation du Noël en famille et tous les tchèques s’empressent de quitter le boulot au plus vite, si bien que la plupart des magasins et des lieux culturels sont fermes / ferment à midi / ferment à 15 heures.

Bon, pour vous donner une idée, on est sorti a 13 heures… Je les blâme pas, on ferait aussi bien d’en faire de même par chez nous.
Enfin, bref, on s’est retrouve comme deux ronds de flans. On a quand même trouve un gâteau de Noël pour notre petit déjeuner de demain (vánočka), autre tradition incontournable. Et puis quand même, on a du « champagne » de Bohème pour fêter ça (Bohemia sekt).

Nous avons bien sûr notre sapin de Noël nomade, celui qu’on traîne partout en hiver. Peut-être pas aussi décoré ni lumineux qu’un arbre de Noël tchèque (vánoční stromek), mais on l’adore.

J’ai quant à moi été étonnée de voir qu’encore aujourd’hui, des gens rentraient chez eux avec l’arbre de Noël. Il semblerait que la tradition citée ici de faire le sapin la veille de Noël soit encore respectée. Dans le même genre, toutes les portes d’entrée des logement portent une couronne de Noël en épicéa, et des branches en sont vendues à tous les coins de rue.

Bon je vous laisse, c’est l’heure de apéro de Noël. Suivi de notre super repas de noel smažený sýr (à la place de la carpe panée, nous on se fait du fromage pané, qui n’en a jamais mangé ne peut comprendre à quel point c’est trop la fête), oeufs sur le plat avec charcutaille grillée, et pour finir, diverses crèmes ou flans indus’ accompagnes de biscuits, bonbons et chocolats tout autant. Le tout arrosé de bohemia sekt.

Joyeux reveillon à tous !

Déc 242009
 

Le 24 c’était notre jour ratage complet. Celui où on est arrivé partout au moment où les portes se fermaient pour cause de préparatifs de Noël.
Ce qui fait qu’au final, on a fait comme la veille, on s’est surtout baladé dans le froid, comme ici, dans Mala Strana :
(carte)

(au coin des rues Lázeská et Hroznová)

On cherchait à prendre le funiculaire de Prague pour monter sur la colline de Petřín, et je dois avouer qu’un détour par les toilettes publiques nous a fait perdre tellement de temps et de chemin que forts de notre expérience de deux jours, on a bien cru qu’on arriverait trop tard même pour ça !
Heureusement il n’en fût rien, et nous pûmes allègrement grimper sans effort les 125m de dénivellé pour arriver à la station de Petřín ; pas comme
certains que je connais qui font les fanfarons avec des denivellés de malade à la montagne.

Nous étions plein de fol espoir (il n’était que 15:00) et espérions visiter le labyrinthe aux miroirs -zrcadlové bludiště-.
Hum raté. C’est joli alors on a quand même pris la pose, mais on saura jamais ce qu’il y a dedans :

On s’est alors précipité vers la tour de PetřínPetrínská rozhledna-. Vous savez comment sont les enfants, monter toujours plus haut, eux, ils trouvent ça funky et puis, on se fiait aux recommandations de notre propriétaire qui nous avait conseillé de visiter les sous-sols sensés receler une exposition d’objets bizarres. Elle avait juste omis de nous préciser que l’hiver, ça n’était ouvert que le we. (et le 24, cette année, ben c’était loin du we hein…). Elle nous a fait le coup aussi pour un autre truc qui est carrément fermé en hiver… Très pratique quand on se prépare un programme, même si celui-ci est fichu en l’air parce qu’on a oublié de tenir compte des notions spatio-temporelles trèèès particulières d’un enfant, c’est pas une raison !

(carte)


Bref, on est mont
é la d’ssus et on a vu Montmartre la tour de Petřín, on s’est senti plus riches culturellement et un peu comme 2 * 3 ronds de flan et on est redescendu par le même chemin pour ma plus grande joie ! (J’ai eu le courage de faire la photo, merci d’en prendre note -je me suis rassise tout de suite après-).

On a fini en errant dans les rues (on cherchait un magasin ouvert pour acheter de l’alcool, et c’est plus difficile qu’à Paris).

Déc 242009
 

On a deux chats dans notre appart’ tchèque.
C’est d’ailleurs ce qui m’a fait choisir cette location de pàp.
On a été assailli à notre arrivée par l’odeur, vous savez, du genre, tu pues le chat tu pues le chat, ce n’est pas ta faute comme dirait Phoebe.
Bon on a fait le ménage à fond et ça sent beaucoup moins ce qui nous a fait penser que c’était plus un problème d’hygiène que de pisse de chat déposée un peu partout (chez nous, le chat pisse vraiment à côté et ça pue pas le chat, ce qui prouve vraiment la mauvaise volonté de notre propriétaire de 10 jours).
Bref, ce sont deux mâles, ce qui peut expliquer l’odeur. Je suppute qu’ils ne sont en outre pas coupés, depuis qu’hier dans la nuit je me suis fait réveiller par les hurlements de celui qui se faisait sodomiser par l’autre.

Bon appétit et joyeux Noël.

Déc 232009
 

Pas grand chose mercredi, surtout de la ballade dans les rues.
Nous en avons quand même profité pour monter dans la tour TVŽižkovská televizní věž que l’on voit de chez nous :

(carte)

J’ai fait des photos de près :

Vous pouvez y admirer les ‘superbes’ bébés de David Černý. Perso, je trouve ça hyper glauque, mais ça a eu un tel succès que d’expo temporaire, c’est devenu permanent. L’artiste a fait des siennes également à Bruxelles pendant la présidence Tchèque, je vous laisse lire ça sur son wikipedia.

L’intérêt est exclusivement de voir de haut toute la ville de Prague. Il ne faisait pas hyper clair ce jour là, néanmoins, on avait une vue pas mal. Voici un chouette lien trouvé par mon frangin pour voir Prague depuis la tour à 360 degrés.

Nous avons continué notre promenade en reprenant notre rue, dans laquelle siègent (comme dans beaucoup de rues ici) des maisons  énormes dont les façades valent le détour. Quelques exemples :

Le coin de notre bout de rue.

Notre maison. On habite tout en haut, dans la verrière.

 L’intérieur est aussi décoré que l’extérieur. Les paliers énormes et les escaliers monstrueux. Dans la notre, c’est plutôt art déco :

Voyez la majesté de l’entrée, même si ça mériterait une petit rénovation

On a continué notre promenade jusqu’à un petit marché de Noël, car il nous fallait absolument des Trdlnik (vous trouverez peut-être la recette ici). Je pense que Tom est converti.
On est passé devant cet étrange bas-relief a la gloire des travailleurs (dans Sleska). Je n’ai pas réussi à savoir quel était ce bâtiment.


Puis direction Václavské náměstí, pour un autre marché de Noël où Tom a vu un petit spectacle pour enfants (il a rien compris, moi un peu) et  enfin, quelques emplettes du coté de Staroměstské náměstí puis et on est rentré au chaud.

Déc 222009
 

Mardi 22 décembre.
Nous rejoignons notre amie M. dans le quartier du château -Hradčany- (carte). En fait, heureusement que nous restons 10 jours entiers parce que dans l’état de fatigue dans lequel on est et avec un enfant qui lambine tout ce qui reste de la matinée pour se préparer, avec un enfant quoi, on fait pas autant de choses que l’an passé.

Nous avons projeté de nous rendre au monastère de Strahov -Strahovský klášter- (j’en ai déjà parlé ) pour
voir une exposition dédiée aux personnages des dessins animes et films d’animation tchécoslovaque depuis des lustres. (Pour infos, la célèbre petite taupe Krtek a plus de 50 ans). 

(carte).


Très belle expo, vraiment, surtout la partie spécifique au cinéma d’animation, Pat a Mat, pour ceux qu’on connaît :

 

Il me semble pas qu’on ait eu cette chance en France, mais le cinéma d’animation tchécoslovaque a été vraiment très très prolixe : au moins 30 ou 40 séries.

Quasiment que des marionnettes. Normal, nous sommes dans le pays des marionnettes -loutky-. Voici le site de cette expo qui vous permettra d’en voir un peu plus (évidemment, les photos étaient interdites, et les cartes postales sans intérêt). C’est en tchèque, mais pas besoin de comprendre pour cliquer sur les liens et voir quelques images.

Tom a eu la chance de recevoir en début d’expo une barre chocolatée, et comme apparemment, il avait été sage, après seulement s’être fait houspiller en tchèque par la gardienne, il en a reçu une deuxième à la fin. On peut la voir sur la photo à coté de lui pendant qu’il dessine
sur le livre d’or :

Comme vous pouvez le voir, il fait autrement meilleur temps que l’an passé à la même époque (clique sur l’image pour comparer).

Après ça, on a rejoint notre amie K. devant la pharmacie (faut toujours que quelqu’un soit malade ici, cette fois, il n’y a que Fred), puis nous nous sommes rendu à Loreta. Je n’arrive pas à trouver son vrai nom, et non plus de photo de l’intérieur (toujours les memes raisons) mis à part une photo de la cours intérieure.

 (photo tirée de wikimedia-commons)

 Je vous dirais pas grand chose a son sujet, mis à part que c‘est assez surchargé, doré et écoeurant. Nous y avons visité la chapelle et la collection d’objets de cultes hyper précieux et hyper laids. Il semblerait que ce soit à l’origine un monastère ou un couvent (déduction faite de la disposition des lieux).

J’ai quand même pu faire une photo en loucedé, de lampes très très étrange et incongrue en ce lieu dédié au Baroque sous toutes ces formes : 

Le plafond de la salle aux trésors était recouverte entièrement de ces étranges lampes. En fait, il a été fait appel à un architecte après la guerre, je crois (en tous cas, c’est antérieur aux rénovations de la ville post-communisme) pour donner un coup de neuf au lieu. Il a jugé bon de supprimer le plafond et les lampes baroque pour mettre ça à la place. Il paraîtraient que les tchèques détestent et que les touristes adorent (c’est la gardienne qui l’a dit). Moi je trouve ça marrant, mais je suis pas su-ûre qu’il ait bien fait de changer.

Après quoi, une collation chaude au café-librairie du château s’imposait (il fait quand même pas chaud chaud hein).
Nous sommes ensuite rentrés tranquillement par le pont Charles -Karlův most-. Il était sous la neige encore (tout a vraiment fondu depuis hier) :

 (photo tirée du service d’information à Prague)

Déc 212009
 

Je commence mon journal avec quelques jours de retard, mais entre le neveu, l’amoureux et les problèmes d’ordi, j’ai pas tout mon temps ! Si j’ajoute les problèmes de chats dénaturés, on s’en sort plus.
Nous sommes donc arrives dimanche en RT, sous la neige, et par -13. Heureusement, depuis ça c’est adouci. De ce fait, la neige a fondu. c’est dommage pour la poésie, mais cependant, je ne peux pas nier que ça rend les « excursions » plus faciles.
Lundi, nous avons rejoint notre amie Tchèque M. devant la maison municipale – Obecní Dům –, en plein centre de Prague
(carte).


Comme les photos sont interdites à l’intérieur, comme dans la plupart des monuments de Prague, j’ai ‘piqué’ des photos un peu partout, comme cette vue de la façade prise en hauteur :

(photo tirée de wikipedia-FR)

Il faut entendre maison municipale comme salle culturelle. Ici, sous des décors art nouveaux à couper le souffle, on peut voir des expositions, danser mais surtout

écouter des concerts, spécialement dans la salle Smetana -Smetanova Síň-, en l’honneur d’un des plus célèbres
compositeurs tchèque, aboslument grandiose que vous pouvez voir ci-dessous :
(photo tirée de wikimedia-commons)

La maison municipale a été construite sur l’emplacement de l’ancienne maison royale, avant que la cours migre au château. Si je me  souviens bien, le lieux a ensuite été occupé par des dignitaires religieux de rang assez élevé (je resterai vague à ce sujet, pas la peine d’insister  ).
Construite au début du XXème siècle, c’est ici qu’en 1918 a été proclamé la première république tchécoslovaque (à
l’époque) par Tomáš Masaryk, instigateur et premier président.
Il est important de noter que sa construction et le faste de l’aménagement intérieur a été fait spécifiquement pour affirmer le prestige des peuples de Bohême.
Un petit exemple avec ce bar (la maison municipale en compte plusieurs) :
(photo tirée de wikipedia-CS)

C’est clair, on en prend plein les mirettes. Malheureusement faute d’autorisation de photographier et faute de cartes postales de bonnes qualité (ni même intéressantes), il vous faudra vous contenter de me croire. Mais je peux vous dire que chaque salle portait un thème différent et des techniques artistiques différentes. Nous avons visité un grand nombre de salons pour dames, très chics, très richement décorés (dans les deux sens du termes en l’occurence) et très surchargés aussi.
La maison municipale a été entièrement restaurée apres le communisme, pour un montant astronomique. Je peux vous confirmer qu’ils ont vraiment pas lésiné.

Bref, tout ce qu’on a pu photographier, c’est le bar, en l’occurence le bar américain -Americký Bar-. Le plafond avec un cygne, photo artistique signée Tom :


Et l’entr
ée fastueuse dudit bar :


Aller, une petite dern
ière pour vous souhaiter bonne nuit.

(belle photo de nuit tirée de wikipedia-FR)
Déc 202009
 

On est bien arrivé.
Il fait froid, y a de la neige mais y a aussi pas mal de soleil :


On visite sans se presser, c’est l’intérêt quand on est déjà venu 3 fois et qu’on commence à connaître.
Maintenant que j’ai resolu le probleme de clavier, je ferais des compte-rendus quand j’aurais un peu plus le temps, d’ici deux jours. Maintenant, c’est l’heure de manger.

Dobrou chuť !!

Déc 082009
 

Mortifiée, je l’avoue, par le fait que mon texte anti-indentité nationale n’ai pas été édité en entier, j’avais imaginé que le site avait été amélioré et permettrait de le reposter.
En fait le site a bien été modifié. Il faut maintenant montrer patte blanche pour pouvoir y pénétrer. Même juste pour lire les contributions. C’est clairement indiqué en rouge :

« Cette page est réservée aux membres. Veuillez vous connecter ou vous inscrire sur le site pour pouvoir accéder au formulaire de participation. »

Je trouve ça un peu gênant pour un débat soit-disant national et citoyen. Ça donne vraiment l’impression de ne pas faire partie de la bande (même si effectivement, je ne fais définitivement pas partie de cette bande).

%d blogueurs aiment cette page :