Oct 132008
 

8 futurs fermiers, dont 4 futures fermières
1 maraîcher horticulteur
1 éleveur de vaches à lait
1 futur éleveur de moutons à viande
1 future fermière-aubergiste
1 future gadienne de chevaux
1 qui sait pas
1 future gardienne de chèvres bio et laitière
1 future maraîchère bio
2 gauchères
5 yeux bleus
3 yeux marrons
1095 heures de cours (plus que 1087) dont 210 de comptagestion (Ouuuf plus que 207)
133 heures de stage
1 mec insupportable qu’on se demande ce qu’il fout là et qui est hyper insolent
1 mateur sans scrupule (du genre amoureux transi au premier regard, et c’est sur moi que ça tombe, je DÉTESTE ça)

Oct 132008
 

Par contre, la vie en société après un an dans mon coin, bien tranquille, c’est angoissant et frustrant.
Après 4 heures de sociabilisation, j’étais contente que tout le monde se disperse et que je me retrouve seule sous une tonnelle au soleil pour manger mes carottes en lisant un bouquin.
Las…
Ca faisait pas 5 minutes que j’étais peinarde qu’une nuée de moineaux s’est abattue sous ma tonnelle. C’en était fini de la belle tranquilité au profit des convenances et de cette idée débile qu’on doit former un groupe avec une activité sociale conséquence puisqu’on est dans la même classe.

 

Oct 122008
 

Atroce.
Je viens de régler le réveil pour ma nouvelle vie de fermière qui commence demain.
Et encore, j’ai poussé les limites de l’extrême. Pour bien faire, me lever tranquillement quand le petit déj est prêt, me préparer sans stress (je suis pas hyper rapide, surtout qu’il y a toujours un bouquin qui me tombe sous la main), et partir à l’heure pour mes 40-45 min. de vélo + toilette de chat en arrivant avant de commencer les cours, il me faudrait idéalement me lever 1/2 heure plus tôt; mais là vraiment, c’est pas possible. Tant pis, je vais sauter du lit tous les matins et me dépêcher pour avoir droit à cette précieuse demi heure supplémentaire de sommeil.

Je suis PAS du matin. Et j’ai besoin de 9-10 heures de sommeilleuuuuhhhhh !

Oct 082008
 

On part dix jours de vacanes en confiant la minette aux voisins du dessous, qui passent une fois par jour la nourrir, et pour le reste maintenant que Madame sait se servir de 2 chatières, elle se démerde.
Ah oui mais figurez vous que chez les voisins, c’est vachement mieux, et qu’elle y a passé notre dernier jour de vacances.
Qu’il a fallu qu’ils la foute dehors pour qu’elle parte, mais qu’elle a quand même passé la nuit sur leur pallier.
Et que ELLE LEUR A FAIT DES CALINS EN VEUX-TU EN-VOILÀ.
La puuuute.

%d blogueurs aiment cette page :