Juil 012017
 

(enfin si on peut dire).

Ce chat ne cessera jamais de nous étonner. J’ai beau la connaître, j’ai beau être la personne qui la connais et la comprends le mieux (ce qui selon elle ne veut pas dire bien), je finis toujours pas tomber sur le cul et devoir établir des conjectures de plus en plus folles.

Après notre grand voyage vers l’est (je ferais un reporting un de ces 4, quand la ferme et les chats me lâcheront un peu la grappe), Lilou était toute amour et joie, pendant quelques semaines quand même (en général c’est proportionnel au nombre de nuits d’absence). Elle a même cru qu’on lui avait rapporté un cadeau, en l’espèce le pichet qu’on s’était réservé pour notre table et que je cherchais depuis des mois. On a dû abdiquer. Elle enfreignait la seule règle (ne pas monter sur la table), ce qu’elle n’avait jamais fait et plus rien ne l’arrêtait :

(euh là c’est plus sur la table c’est quelques semaines après l’abdication et elle a le droit de monter là)

Et puis tout à coup, elle nous a fait payer (quoi ? la liste est certainement trop longue pour être exposée ici). Elle s’est mise à pisser dans la maison (sa caisse est dans le garage). Ça n’était pas arrivé depuis des années (ça avait duré très très très TROP longtemps, autant dire qu’on n’est pas du tout prêt à subir une nouvelle session). On a soupçonné des intrusions félines depuis le garage dont la porte est très abîmée et on lui a donc mis une caisse là où elle pissait. Bon ça a vaguement fonctionné, puis ça a dégénéré. Pipi juste à côté, puis ailleurs, toujours dans des endroits où elle est bien cachée et donc assez pénible à nettoyer, voyez ? Genre, sous l’escalier, sous la cheminée, … J’ai mis du poivre, pour voir. Ah bah, ça marche NICKEL, elle a été sentir 1 fois, pas 2. Par contre, elle ne voulait plus du tout rester dans le salon et du coup traversait la baraque à toute vitesse pour se rendre d’un point A à un point B, et restait assez cloîtrée à l’étage.

Ça a duré un petit moment comme ça, avec le pipi systématiquement à côté de la caisse plusieurs fois par jour. Et le ménage en conséquent.

Dans le même temps, elle s’est mise à vomir puis juste régurgiter de la bile plusieurs fois par jour. Bon, Lilou étant Lilou, ça ressemblait comme d’hab’ à du chantage affectif à base de trouble compulsif alimentaire ou digestif, un classique. J’ai commencé à vraiment m’inquiéter quand je me suis rendue compte en faisant le ménage qu’elle « vomissait » beaucoup plus que ce qu’on pensait. Et en notre absence. Illico presto, direction le véto, qui ne connaît pas très bien Lilou (mis à part qu’elle ne l’aime pas) et croit toujours qu’elle va mourir, parce qu’elle est vieille (15 ans), et qu’elle perd régulièrement du poids (bon avant en prenait trop, voyez l’genre ?). Il a juré ses grands dieux qu’elle devait avoir un très gros problème au foie (du genre plus de foie) et qu’à minima, les analyses indiquaient un problème de régulation de la bile, qu’il allait falloir drainer. Je lui ai suggéré que c’était peut-être dans sa tête (à Lilou pas au véto hein), il m’a prise pour une hippie mémère à chat, bien. On a donc eu double ration de cachet à donner 2 ou 3 fois par jour (1 pour le foie et 1 pour la bile), je sais plus trop, bref, l’horreur et le stress évident pour Lilou qui ne supporte pas que même ses maîtres la touchent, donc je ne voyais pas trop comment on allait arranger sa santé mentale et psychosomatique (et la nôtre en passant), mais soit.

Quant soudain…. En rentrant de chez le véto, les vomissements ont cessé. Pour toujours jusqu’à présent… LOL. Et sans surprise en ce qui me concerne, parce que, bizarrement quand on rentre de chez le véto ça va toujours mieux. Lilou fonctionne ainsi : elle somatise (ou l’équivalent chez les animaux) parce que la situation est horrible (c’est là que ça se corse, savoir ce qui se passe) et on finit par aller chez le véto mais comme le véto est PIRE QUE TOUT, en rentrant, elle temporise et ça va mieux, la situation endémique n’est plus si pire. Les symptômes disparaissent.

On a quand même donné 1 cachet de temps en temps parce que ça aiguisait clairement son appétit et qu’il fallait qu’elle reprenne du poids. Bingo, la visite de contrôle a indiqué qu’en 1 mois elle avait repris 500g (énorme). Le véto était content.

 

On en était là, avec de la pisse devant la caisse et parfois dans nos chiottes, une Lilou qui nous reprochait des trucs mais on ne savait pas trop quoi, mais qui ne perdait pas de poids, c’était déjà ça. Bien entendu la supposition la plus probable est qu’elle en avait ras le cul des chattes des dehors mais ça fait quand même plus de un an que ça dure, ça fait long à la détente. Et puis elle continuait à sortir dehors malgré tout, et de plus en plus avec l’adoucissement saisonnier des températures.

Et puis il y a eu le jour où j’ai profité d’un beau soleil pour ouvrir touuuuutes les fenêtres de la maison. Pour aérer. Notamment à cause des odeurs de pisse. J’ai bien surveillé ma marmaille dehors pour qu’il n’y ai pas d’intrusion, bien qu’elles sachent TRÈS BIEN que c’est interdit de rentrer dans la maison et qu’elles soient très obéissantes quand elles me voient. Mais la suite de l’histoire m’amène à penser qu’elles sont quand même rentrées dans la maison ce jour là et probablement en force et probablement dans toutes les pièces. Si c’est pas ça, je mange mon chapeau parce qu’il n’y a aucune explication logique à ce qui s’est passé ensuite sinon que Lilou est possédée, ce qui après tout n’est pas une option négligeable.

De ce jour (ou plutôt du surlendemain, histoire de bien noyer le poisson) Lilou s’est cachée et a arrêté de nous parler (elle est plutôt bavarde). J’ai mis 24 heures à la trouver. Elle se cachait sous un lit et ne répondait plus du tout. Du coup elle descendait beaucoup moins pour manger et il a fallu à nouveau établir des stratégies pour ne pas qu’elle perde trop de poids : changement de croquettes, test de 1 millions de croquettes, (heureusement y’a d’autres chats moins difficiles pour finir les paquets), gamelle à l’étage (là, c’est parce que j’étais désespérée), …

Ça  a duré bien 10 jours comme ça, puis j’ai lavé le coin où elle était (ah oui !!!! parce que j’ai oublié mais en même temps et avant l’épisode d’aération, y’a aussi eu les 3 semaines où elle était pleiiiiiine de puces et où on a dû la traiter 4 fois et la maison avec, avant de réussir à circonscrire le problème, nan mais, sérieux ?), donc lavé à fond le coin dans lequel elle se cachait pour finir d’aspirer toutes les puces notamment, et le parquet de l’étage à grande eau deux fois de suite pour nettoyer toutes les éventuelles odeurs d’autres chats. Las, ça n’a servi qu’à la faire fuir ailleurs et j’ai encore mis un moment à la trouver. Sous un meuble dans la cuisine. Elle est restée prostrée là 2 jours, 2 jours au bout desquels lui a poussé un énorme abcès à la gorge.

Évidement, re-véto (3ème donc). Qui a bien vérifié qu’il s’agissait de pus, regardé si on voyait des traces de morsures (mais on ne voyait vraiment rien), fait une piqûre d’antibio, pesé un chat qui avait reperdu 800g 🙁  et nous a suggéré d’attendre que l’abcès perce, et de lui donner encore d’autres cachetons (YOU-PI).

Elle est retourné se prostrer sous son meuble. Elle puait, c’était une sacrée horreur ! Et puis le surlendemain, par hasard, je suis tombée sur elle qui gouttait… Juste à temps pour que le perçage de l’abcès ne se fasse pas dans mes chaussures. Ce fut un épisode, euh, écoeurant de ma vie. Ma petite mère s’est bien laissée faire, pendant des minutes, qu’on appuyait pour tout faire sortir. Et là, on les a vues, les fucking morsures ! V’là les morceaux :

(en cliquant sur l’image vous aurez accès à une image vraiment dégueu. Êtes-vous réellement prêts ?)

Mon pauvre bébé ! Du coup ça allait pas mal mieux (enfin on part du principe que pendant ce temps, le pipi, ça s’était toujours statut quo). Elle est ressortie de son trou, nous honorait de sa présence et mangeait à peu près. Même si il fallait toujours jongler entre les croquettes différentes. Et puis cette idiote s’est gratté la croûte (l’intermède n’aura duré que 2 jours) et la principale morsure s’est rouverte assez large et profonde. J’ai préféré la ramener chez le véto pour qu’il suture (4ème fois donc..). Mais au bout de quelques jours, l’abcès s’est reformé sous les fils. Donc, mais oui !!! Retour véto, pour qu’il laisse de quoi drainer le pus, ce que le précédent (c’est pas souvent le même véto d’une fois sur l’autre en fait) était sensé avoir fait … 5ème véto. Entre les visites, les prises de sang, les médocs, et le tout-venant habituel pour tout le reste de la marmaille, on a eu pour plus de 400€ de véto en moins de 2 mois, les boules.  :O

Pendant quelques jours, Lilou a dû oublier ce qu’elle nous faisait payer depuis quelques mois maintenant, parce qu’elle redevenait plutôt telle qu’elle même avec plus trop de pipi, et puis des squatts câlins sur le bureau, retour sur le toit…
… si bien que toute à mon soulagement, même j’ai cédé ce que je lui refusais depuis qu’on habite ici à savoir squatter mon placard (et voilà comment on arrive à ses fins).

Puis à nouveau, je l’ai perdue pendant plus d’une journée. C’était vers le 10 juin (nous sommes donc le 1er juillet). Je l’ai cherchée partout ! C’est Aline qui s’est rendue compte qu’elle était cachée dans les douches d’extérieur derrière les palettes qui sont relevées en attendant qu’on réinstalle les douches solaires : 

Nickel à l’abri des pattes ennemis apparemment. À tel point que j’ai pris modèle sur cette #astuce pour donner à manger aux petites chattes derrière d’autres palettes, là où leur grosse dondon de mère ne pourra pas passer pour leur chiper leur gamelle. On avait de nouveau le problème de nourriture. Mais elle rentrait à la maison manger puisque sa gamelle y était. Donc elle ne mangeait plus aucune croquette, et non plus la pâtée. Ah oui, encore une victoire de Lilou, l’histoire de la pâtée (la charogne, elle aura réussi à faire tomber toutes les barrières ! vous voulez renverser un régime dictatorial ? Je vous la prête). Parce que la pâtée, avant, c’était 1 fois par semaine. Notamment parce qu’elle ne bouffe que la gelée de la pâtée, alors c’était vraiment gâché. Mais là, j’étais tellement contente qu’elle mange au moins la pâtée ! J’étais donc passé à la mousse. Et puis rappelons qu’elle était (et est encore) en convalescence de son abcès. La mousse semblait lui plaire, au moins elle mangeait quasi tout ce qu’on lui mettait 1 fois par jour soit en une journée 3 fois moins qu’une ration normale 🙁 Ainsi, petit à petit, derrière sa palette, elle a fini par nous obliger à lui apporter sa nourriture et ne plus rentrer dans la maison. Du tout. Sauf quand on la force. Mais par contre elle veut bien remanger de tout. Et de n’importe quoi. Et plein.

Reprenant du poids et de l’assurance, elle prenait parfois le frais au balcon, et inexplicablement, personne d’autre ne mangeait sa bouffe (et pourtant la famille d’affamée est toujours à l’affut de la bouffe, et prête à tout pour) :

Pendant ce temps, Fred réparait viteuf la porte du garage et on lui installait une chatière magnétique pour qu’elle soit la seule à pouvoir y passer. Je nettoyais le garage à grande eau pendant des heures pour enlever toutes les odeurs dégueu de chats étrangers et ennemis.

Las.

Elle ne veut plus rentrer dans la maison. Pendant l’épisode caniculaire, je l’ai forcée à rentrer quand même mais depuis je la laisse.

Et depuis il a plu à grande eau. J’ai espéré plus que tout que ça la fasse rentrer, mais non. Elle a trouvé la pararde, et elle ne veut plus de nous. Sauf pour la bouffe, quand même. Elle nous a SOUMIS !!!

 

« Vazy lâche moi la grappe ! »

« Personne à gauche… »

« Personne à droite… »

Il reste des énigmes inexplicables :

  • Quel est le problème à l’origine de tout ça ?
  • Va-t-elle revenir un jour dans la maison ?
  • Qu’est ce qu’elle a dans son foutu crâne ?
  • Quand a eut lieu la fameuse mise au point entre chattes qui fait que Lilou est passée tout d’un coup dominante sans bouger de sa palette ? J’ai testé pour vous aujourd’hui, les 2 petites ont peur d’elle et Mamita ne vient plus du tout dans ce coin ni finir sa gamelle (les premiers jours de l’exode, Lilou passait d’une douche à l’autre pour laisser Mamita manger) ?
  • Et surtout, pourquoi fout-elle systématiquement de la mousse dans son bol ?

La conclusion de tout ça c’est que : Mamita a réussi à dégager Minette de la ferme et Lilou de la maison. Elle est grave arrivé aux fins qu’elle s’était fixée en déboulant ici y’a un an et demi. Lilou a réussi à nous soumettre totalement. Gros seum. On n’a plus de chat dans la maison (l’avantage c’est que l’escalier est moins crade). Bon vu qu’on n’avait pas trop de câlins de chat dans la maison ni personne d’autre que nous dans le lit, ça manque pas tant que ça. Maintenant que Lilou n’est plus dans la maison, les autres ne cherchent plus à y rentrer à tout prix. Et Lilou finalement se trouve dehors là où sont tous les ennemis. C’est quand même assez incompréhensible tout ça.

Jan 132017
 

En septembre, j’ai eu un très beau bouquet « bio » (ouais on a la chance d’avoir des bouquets bio à la biocoop), un jour où j’en avait justemebt fait un avec nos dahlias pour faire plaisir à Fred (une fleur que je n’aime pas du tout).

C’était très beau, et leur souvenir est parfait pour ce plein hiver

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Oct 272016
 

3 chats de plus, et surtout une famille d’un coup, c’est le meilleur truc qui nous est arrivé cet année.

Les voir grandir, vivre en famille, et rester toujours potes en grandissant, c’est trop choupinou. Les interactions entre animaux, c’est bien le truc le plus fascinant que j’ai gagné en venant habiter à la campagne, à « la ferme »

Chacune leur style malgré tout, et bon an mal an l’équilibre avec les 2 vieilles se fait pas trop mal. Au bout de 9 mois chacune a bien ses marques et Lilou, as usual, malgré tout ce qu’on peut en dire, s’adapte et ne cesse de m’étonner par ces perpétuelles inventions et les changements de comportement qu’elle opère pour rester toujours number one.

Bref, la star là, c’est Maggie, parce que c’est la plus parfaite et que les câlins, avec Maggie, c’est gratuit (pas comme avec la charogne de Hopey) et super classe (pas comme avec sa mère Mamita qui bave à en dégouliner)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Juil 172016
 

Quel chouette cadeau ! Merci Aline

<3


%d blogueurs aiment cette page :